Société

Toit demandé

Sans bâtiment pour abriter les étudiants, rien ne va plus à l’Université d’État d’Haïti

Par : Renée Larochelle
Voici ce qui reste du bâtiment de l'Université d'État d'Haïti qui abritait le programme de maîtrise en sciences humaines et sociales chapeauté par Laurier Turgeon, directeur de l'Institut du patrimoine culturel.
Voici ce qui reste du bâtiment de l'Université d'État d'Haïti qui abritait le programme de maîtrise en sciences humaines et sociales chapeauté par Laurier Turgeon, directeur de l'Institut du patrimoine culturel.
Depuis le séisme du 12 janvier, Haïti n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était. C’est tout dire, elle qui n’en menait déjà pas large avant le terrible tremblement de terre. L’île a aussi perdu en grande partie sa plus importante institution d’enseignement, l’Université d’État d’Haïti, dix des treize bâtiments du campus universitaire ayant été détruits. L’un de ces bâtiments logeait le programme de maîtrise en patrimoine et tourisme culturel offert par l’Institut du patrimoine culturel que dirige Laurier Turgeon, professeur au Département d’histoire. «Depuis sa création en 2006, le programme fonctionnait très bien et il était devenu un modèle dans l’enseignement supérieur en Haïti, explique Laurier Turgeon. Plusieurs de ses diplômés ont d’ailleurs trouvé des emplois dans des organismes non gouvernementaux ou dans la fonction publique, tandis que d’autres se sont inscrits au doctorat à l’Université Laval. Mais en l’absence de bâtiment, tout est suspendu puisqu’on ne peut y accueillir ni salles de classe, ni bureaux, ni équipements informatiques, ni bibliothèque. Un financement de la Fondation de l’Université Laval constitue le seul moyen de faire construire un bâtiment. J’invite donc les gens à donner généreusement au Fonds d’intervention pour la sauvegarde du patrimoine d’Haïti en spécifiant bien que leur don vise la construction d’un bâtiment.»

Opérations de sauvegarde réussies
Mis sur pied en février 2010 par la FUL, le Fonds d’intervention pour la sauvegarde du patrimoine d’Haïti a d’abord été créé pour réaliser des opérations de sauvegarde du patrimoine haïtien après le séisme comme la conservation des archives, des bibliothèques et des collections muséologiques. Ce premier objectif a été atteint. Il reste maintenant à réaliser le second objectif, soit la construction d’un bâtiment qui servira à relancer les activités d’enseignement et de recherche. Une soirée-bénéfice tenue au Château Frontenac le 31 mai dernier a ainsi permis d’amasser plus de 20 000 $. Laurier Turgeon vise à récolter 100 000 $ d’ici la fin de cet automne. Rappelons qu’en mai, l’Université Laval annonçait une aide de 600 000 $ afin de contribuer à la reconstruction du système d’enseignement supérieur d’Haïti. Ce montant irait notamment aux étudiants haïtiens sous forme de bourses, en plus de permettre à des professeurs de l’Université Laval de continuer à y donner des séminaires intensifs d’enseignement. Pour diverses raisons liées au mandat de l’Université, ce même montant ne peut pas servir à l’érection d’un bâtiment

«D’autres solutions pourraient aussi être envisagées, comme la restauration d’un bâtiment existant, souligne Laurier Turgeon. Mais le plus important consiste à offrir aux étudiants des infrastructures afin qu’ils puissent avoir un toit sur la tête. C’est la moindre des choses.»

      

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!