Société

Star Trek: 50 ans d'univers sans limite

En septembre 1966, le vaisseau USS Entreprise et son équipage, mettant en vedette Kirk, Spock et Sulu, apparaissaient au petit écran. Un demi-siècle plus tard, Star Trek fascine toujours. À quoi tient son succès?

Par : Brigitte Trudel
«Un équipage multiracial, la participation active de femmes à des missions d'exploration spatiale, c'était assez progressiste», affirme le chercheur Richard St-Gelais.
«Un équipage multiracial, la participation active de femmes à des missions d'exploration spatiale, c'était assez progressiste», affirme le chercheur Richard St-Gelais.
Des millions de fans – les trekkies – partout sur la planète, de nombreux dérivés à la télé, au cinéma, dans les livres et dans les jeux vidéo, sans compter les congrès, les documentaires et les sites Web qui lui sont consacrés: Star Trek se hisse au rang des séries cultes.

Professeur au Département des littératures, Richard St-Gelais s'est attardé au phénomène d'autant plus étonnant, dit-il, que rien, au départ, ne laissait présager une telle longévité. «La série originale de la NBC, créée par Gene Roddenberry, n'avait duré que trois saisons, faute d'auditoire, relate-il. En a résulté un vide de 10 ans, jusqu'à la sortie du film Star Trek en 1979.» Une attente qui a peut-être nourri la ferveur des fans de la première heure, avance le professeur.

Cette renaissance de Star Trek a été suivie, des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, par six séries télé, notamment La Nouvelle Génération, diffusée de 1987 à 1994, et une douzaine de films, dont le plus récent, Star Trek: Au-delà, sorti en 2016. Fait à noter, la plupart de ces nouvelles moutures reprennent l'univers de Star Trek, mais sans les personnages originaux: «Qu'un univers soit assez sophistiqué pour qu'on l'exploite sans le concours des protagonistes connus, cela témoigne de sa cohérence», estime le chercheur.

La construction imaginaire sur laquelle repose Star Trek serait donc intimement liée à son succès. À quoi tient-elle sa force? D'abord à sa vision humaniste, portée par des idéaux de pacifisme et de démocratie. «Star Trek ne promeut pas les armes, mais l'ingéniosité et la collaboration. C'est un choix novateur. Jusqu'alors, la science-fiction était à saveur guerrière, inspirée par la menace communiste et la guerre froide. Les valeurs de tolérance, dont Star Trek est porteuse, ont sans doute eu un effet rassembleur», explique Richard St-Gelais.

Également, l'univers de Star Trek se distingue par son caractère audacieux pour la fin des années 1960. «Un équipage multiracial, la participation active de femmes à des missions d'exploration spatiale, c'était assez progressiste», ajoute le chercheur, qui mentionne aussi la rationalité scientifique de la production. «Dans Star Trek, la science n'est pas traitée de manière loufoque, mais prise très au sérieux, ce qui contribue à la crédibilité de la série», fait-il valoir.

Autre particularité du phénomène Star Trek, en plus d'avoir été à la source de groupes de fans extrêmement structurés, la série a initié un mouvement créatif d'ampleur: la fanfiction où les amateurs écrivent eux-mêmes des histoires inventées sur leurs héros ou sur leurs univers. «À part quelques prémisses, avec les aventures de Sherlock Holmes, la pratique a été lancée avec Star Trek et s'est développée rapidement, raconte Richard St-Gelais. À l'époque, elle prenait la forme très artisanale de brochures photocopiées, échangées de personne à personne. Avec l'arrivée d'Internet, elle a explosé.»

Depuis, la fanfiction s'est étendue à quantité de films, de séries, de livres et de productions artistiques de tout acabit. «Mais Star Trek demeure parmi les plus populaires. Ses amateurs continuent de produire des centaines de milliers de récits, dont certains respectent les paramètres de la série et d'autres en transgressent les règles», précise le professeur. Cette appropriation par les fans de Star Trek a certainement participé à son statut de série culte. «Une telle démocratisation de la production crée une proximité qui favorise l'appartenance des admirateurs», croit-il.

Ceci dit, le brio avec lequel Star Trek a traversé le temps jusqu'à maintenant est-il garant de la gloire qui l'attend? Nul ne pourrait le dire, selon Richard St-Gelais: «Il y a toute une question de contexte social à considérer. N'oublions pas qu'en 50 ans, le phénomène a tout de même connu quelques essoufflements.» Qu'en sera-t-il de Star Trek lorsqu'il aura 100 ans? Pour le savoir, rendez-vous en 2066.




Enterprise

Avec l'arrivée d'Internet, la fanfiction a explosé et s'est étendue à quantité de films, de séries, de livres et de productions artistiques de tout acabit. photo CBS Studios

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!