Société

Saisir la révolution numérique au bond

L'ITIS présentera une conférence portant sur l'avenir des métiers en informatique à l'aube de la révolution numérique

Par : Pascale Guéricolas
Spécialistes en gestion des services en technologies de l'information, les conférenciers Yves B. Desfossés et Dominick Boutet imagineront, au cours de cette conférence, l'avenir des métiers en informatique. Persuadé depuis plusieurs années qu'une grande partie de ces métiers vont évoluer considérablement dans un futur proche, Yves B. Desfossés, conseiller en architecture de systèmes à la 
Direction des technologies de l'information de l'Université, aura recours à des mises en situation simples pour alerter le grand public à propos de l'imminence des changements à venir. «Comme employeur, vous avez le choix entre deux candidats, imagine-t-il. L'un peut produire un rapport en quelques jours avec l'assistance d'outils informatiques parmi les plus récents pour collecter, déterminer et analyser les grandes tendances tirées d'un corpus de données. L'autre aura besoin de plusieurs mois, car il n'a pas les compétences pour gérer son département informatique personnel. Lequel engagerez-vous?»

Selon les deux conférenciers, la révolution numérique va bouleverser les besoins des organisations en matière de main-d'œuvre en informatique. De plus en plus, les employeurs auront recours à l'intelligence artificielle (IA) pour accomplir des tâches répétitives. L'IA s'appliquera aussi aux métiers opérationnels comme ceux dans le support informatique et les centres de services. Déjà, l'IA peut réaliser du codage de programme, en autant que les objectifs soient précisés au départ. Certains systèmes experts avancés ont également les capacités de se substituer aux capacités cognitives des individus et de prendre certaines décisions.

Ce futur déjà en marche inquiète un grand nombre d'informaticiens qui craignent de perdre leur gagne-pain dans les années à venir. Les conférenciers proposent une autre issue, celle d'anticiper dès maintenant les bouleversements à venir. «Des métiers très intéressants vont naître, et il faut s'y préparer, indique Dominick Boutet, architecte en gestion des services TI chez Expérience S3I. Ainsi, il y a de plus en plus de professions qui fusionnent l'informatique et les affaires. Il faut non seulement bien maîtriser l'analyse informatique, mais également comprendre les aspects légaux des systèmes et être capable d'atteindre certains objectifs d'affaires.»

Désormais, les entreprises et les administrations publiques cherchent activement des «sociologues numériques», des «humanistes numériques» capables d'améliorer le plaisir de la navigation d'un utilisateur dans un système informatique. Il faut aussi former des enseignants pour les systèmes d'intelligence artificielle. Comment s'assurer qu'ils ont bien compris les données fournies? Ou comment s'assurer qu'ils peuvent se protéger contre des attaques cognitives, en détectant des fausses nouvelles, par exemple? Tous ces métiers en pleine émergence vont nécessiter des personnes aux compétences multiples.

Plongés depuis plusieurs années dans l'univers numérique, Yves B. Desfossés et Dominick Boutet s'intéressent aussi à la protection des données, qu'elles soient personnelles, commerciales ou publiques. L'évolution du travail rend, en effet, indispensable le partage d'informations avec les employés ou entre les organisations. Cependant, les entreprises et les administrations doivent veiller à protéger la propriété de ces données. Qui a envie de voir son assureur calculer sa prime à partir d'informations disponibles sur un profil Facebook? Il s'agit là de questions éthiques et légales qui, là encore, vont nécessiter l'embauche d'informaticiens très éveillés.

La conférence se tiendra le mardi 10 octobre, de 11 h 30 à 13 h, au local 1168 du pavillon d'Optique-photonique. L'entrée est libre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!