Société

Premières représentations

Une exposition organisée par le Centre Géo/Stat présente un document exceptionnel, datant de 1632, dessiné par Samuel de Champlain

Par : Renée Larochelle
Carte de la Nouvelle-France publiée  en 1632 sous le titre " Carte géographique de la Nouvelle Franse faictte par le Sieur de Champlain Saint Tongois Cappitaine ordinaire pour le Roy ".
Carte de la Nouvelle-France publiée en 1632 sous le titre " Carte géographique de la Nouvelle Franse faictte par le Sieur de Champlain Saint Tongois Cappitaine ordinaire pour le Roy ".
Jusqu’au 25 mai, à la salle d’exposition de la Bibliothèque (pavillon Jean-Charles-Bonenfant) se tient une exposition exceptionnelle, en ce 400e anniversaire de la ville de Québec. En effet, le public peut y admirer une version originale de la célèbre carte de la Nouvelle-France de Samuel de Champlain publiée  en 1632 sous le titre Carte geographique de la Nouvelle Franse faictte par le Sieur de Champlain Saint Tongois Cappitaine ordinaire pour le Roy. L’exposition est organisée  par le Centre d’information géographique et statistique (centre Géo/Stat) de la Bibliothèque sur le thème «La cartographie de Champlain à travers ses récits de voyages (1603-1632)». La dernière fois que ce véritable joyau de notre histoire a été exposé remonte à 1978.
   
«La carte a été probablement dessinée dans le contexte des négociations pour récupérer la Nouvelle-France tombée aux mains des Anglais en 1629«, explique Gaston Quirion, responsable de cette exposition avec Stefano Biondo. «Elle donne un aperçu des territoires explorés comme l’Acadie, le fleuve Saint-Laurent, le Lac Champlain et la région des Grands Lacs. Le Saint-Laurent y apparaît dans sa forme définitive et les grands affluents, comme le Saguenay, la Saint-Maurice, qu’on appelait alors la rivière des Iroquois et l’Outaouais (rivière des Algonquins) acquièrent une représentation valable. La région des Grands Lacs, bien qu’imprécise, suscitait un grand intérêt chez les contemporains de Champlain, en raison du problème de la recherche de la mer d’Asie.»
   
Selon Gaston Quirion, la cartographie de Samuel de Champlain marque le début des premières représentations graphiques détaillées du littoral nord-américain, de Nantucket Sound à la vallée du fleuve Saint-Laurent et, de manière moins précise, de la partie orientale des Grands Lacs. Ces cartes reflètent bien le caractère des tâches qui sont confiées à ce grand voyageur ayant traversé 28 fois l’Atlantique, notamment l’étude des ressources naturelles en vue de la colonisation et les tracés hydrographiques pour sécuriser la navigation le long du littoral. «Ces cartes font partie des rapports verbaux et écrits que Champlain soumettait à ses supérieurs et au roi de France, en plus d’être considérées comme la preuve de l'exploration du territoire par la France et du bien-fondé de ses réclamations territoriales», souligne Gaston Quirion.

Fait intéressant, la réédition complète des œuvres de Champlain a été faite pour la première fois sous le patronage de l’Université Laval en 1870 par l’abbé Charles-Honoré Laverdière, qui était alors professeur d’histoire et bibliothécaire de l’Université. Outre l’original de la carte de 1632, l’exposition présente des reproductions de toute la cartographie de Champlain  (une vingtaine de cartes) en lien avec la première réédition complète des œuvres de l’illustre fondateur de la ville de Québec.

Pour visiter le site Web de l’exposition :  www.bibl.ulaval.ca/mieux/decouvrir/expo_champlain
Dans le cadre du 400e anniversaire de Québec, une autre exposition se tiendra cet été au local 1182 du pavillon Jean-Charles-Bonenfant sur le thème «Québec dans la littérature de voyage».
 

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!