ULaval Nouvelles
Société

La force du groupe

À partir d’une nouvelle relatant sa propre histoire, la militante pour le climat Aneesa Khan explique au Sommet UniC en quoi la crise climatique planétaire est loin d’être une cause perdue

Par : Claudine Magny

«Avez-vous déjà tenté d’expliquer à une personne ce que sont les changements climatiques? À voir seulement leurs yeux, on voit à quel point ce sujet semble, à première vue, et pour la majorité, très complexe.»

C’est un peu dans cet esprit que la jeune activiste climatique Aneesa Khan a décidé d’écrire et de concevoir – puisqu'elle est aussi l’auteure de magnifiques illustrations – un récit qui explique pourquoi elle est devenue, un jour, militante pour le climat. Au fil de chaque case, on découvre petit à petit son parcours autobiographique.

Née en Inde en 1995, mais ayant grandi à Mascate, capitale portuaire d'Oman – pays du Moyen-Orient situé au sud de la péninsule arabique –, Aneesaa a su, très jeune, réaliser les impacts environnementaux néfastes et dévastateurs causés par l’extraction de combustibles fossiles. En effet, alors qu’elle grandit dans un pays où forer du pétrole est beaucoup moins onéreux que de se procurer de l’eau potable, elle prend vite conscience des impacts des changements climatiques non seulement sur l’environnement, mais aussi sur la qualité de vie humaine. C’est ainsi, d’ailleurs, qu’elle décidera de consacrer sa vie à des organisations en faveur de la justice climatique.

Alors qu’elle est étudiante en droit international et en politique internationale de l’environnement (Environmental Law and Politics) au College of the Atlantic, dans l’État du Maine, elle décide d’exprimer et de raconter par le storytelling ses préoccupations quant aux iniquités environnementales qui secouent la planète. Et comme toute idée naît souvent d’une histoire, c’est d’ailleurs aussi là qu'elle prend conscience, lors d’un cours donné par l'un des professeurs, du mot praxis; un terme qui demeure toujours très signifiant pour elle, et ce, dans l'ensemble des actions qu'elle réalise aujourd’hui.

«La praxis est un concept philosophique en grec ancien. Théorisée par Aristote, la praxis signifie l’action, mais une action qui est guidée par un but ou des valeurs personnelles, et ce, dans une éthique appliquée à un contexte politique. En écoutant les paroles de la professeure Doreen Stabinski, la lumière fut pour moi: la praxis était exactement ce qui m'habitait et m'animait, soit l'ensemble de mes volontés comme activiste.»

Pas surprenant qu’Aneesa Khan soit devenue aujourd’hui la coordinatrice exécutive de SustainUS. Composé de jeunes âgés de 18 à 29 ans provenant des quatre coins des États-Unis, ce mouvement vise à s’attaquer aux racines du changement climatique. Car Aneesa Khan demeure convaincue d’une chose: les jeunes peuvent changer l’avenir. Elle fait également partie du Oil Change International, une ONG qui a pour but d'exposer les coûts réels des énergies fossiles et d'encourager la transition vers une énergie propre. 

Malgré son jeune âge, celle-ci a également déjà œuvré au sein de Earth in Brackets, Friends of the Earth International et The Wilderness Society. Elle a aussi assisté à plusieurs conférences des Nations unies sur les changements climatiques telles celles de Lima, de Paris et de Marrakech et a plus récemment dirigé la délégation de SustainUS lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques de Katowice.

Malgré toute sa volonté et sa détermination, Aneesa Khan admet avoir déjà grandement douté et s’être découragée après avoir fait face, à maintes reprises, à d’imposants et contrecarrants systèmes politiques et économiques. Mais en bout de piste, elle demeure la même, habitée du même souhait depuis toujours.

«Lorsqu’on agit pour la lutte contre les changements climatiques, il ne faut jamais oublier que nous ne sommes jamais seuls, en pensant notamment à tous ces gens inspirants qui se sont tellement mobilisés depuis des années pour faire avancer cette cause. Et pour continuer de la faire avancer, il faut agir plus que jamais en communauté et en solidarité.»

Mais plus concrètement, quels seraient ses mots pour tous ces jeunes, d'aujourd'hui, qui ont à cœur, tout comme elle, l'équité environnementale?

«Nous vivons dans une époque de grands bouleversements et de graves problématiques tels la guerre, la pauvreté, le racisme, etc., qui sont chacun exacerbés par les changements climatiques. Or, pour moi, la lutte contre les changements climatiques ne correspond pas simplement à une date ultime et effroyable qu’il faut atteindre. Il faut plutôt voir le tout comme une incroyable opportunité de se fixer, ensemble, des objectifs, telle une mission, pour améliorer la qualité de vie humaine. Mais comment faire? Par la création d’emplois, et ce, en diminuant notamment le clivage entre les riches et les pauvres. Ou encore, en améliorant l’offre de nos systèmes de santé publics ou en implantant de sains systèmes énergiques. Et comment y arriver? En faisant preuve, dans notre quête de justice environnementale, à la fois de passion, de détermination et de résilience. Bref, je crois que la meilleure façon pour nous tous de s’impliquer est de trouver, finalement, chacun sa propre forme de praxis et de l'appliquer», conclut-elle, en souriant.

Le Sommet international étudiant UniC 2021, un rassemblement virtuel pour le climat, se tient jusqu’au jeudi 8 juillet.

Le Sommet UniC 2021

L’activiste climatique Aneesa Khan fait partie des conférenciers qui composent la riche programmation du Sommet international étudiant UniC 2021, un rassemblement virtuel pour le climat qui a lieu jusqu’au 8 juillet.

À cette occasion, plus de 400 leaders climatiques mondiaux seront réunis pour imaginer et explorer des solutions concrètes et innovantes afin de préserver la planète et bâtir des sociétés meilleures.

Une cinquantaine de conférences, de panels de discussion et d'activités seront présentés. Parmi les nombreux intervenants qui prendront la parole au cours de la semaine, mentionnons, outre Aneesa Khan: Jean Lemire, Kumi Naidoo, Jean Charest, Gabriel Nadeau-Dubois, Marwah Rizqy et Lisa Qiluqqi Koperqualuk. À noter que plus d'une quinzaine d'activités sont ouvertes gratuitement au grand public et que plusieurs conférences peuvent être vues en direct ou en différé sur la page Facebook de l'événement.

Pour plus d'information:

Jeune activiste climatique reconnue, Aneesa Khan est la coordinatrice exécutive de SustainUS, un mouvement dirigé par des jeunes qui a pour objecif de s’attaquer aux racines du changement climatique.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!