Société

Du soutien postnatal sur le Web

Un site Web contribue à la santé et au mieux-être des familles après la naissance d'un enfant

Par : Yvon Larose
Les jeunes parents recourent aux services de soutien postnatal environ trois mois après la naissance de leur enfant.
Les jeunes parents recourent aux services de soutien postnatal environ trois mois après la naissance de leur enfant.
Depuis la fin de novembre, les parents de nourrissons ont accès à une nouvelle ressource numérique sur un service de soutien postnatal à domicile, dont l'utilisation et les retombées demeurent largement méconnues.

Le site Web «Relevailles: un soutien postnatal à votre service!» est le fruit d'une collaboration entre la Faculté des sciences infirmières (FSI) et le Réseau des centres de ressources périnatales (CRP). Il a été réalisé grâce à un financement du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Les connaissances qu'il vise à partager sont issues de deux études qui ont reçu le soutien de divers partenaires, dont Avenir d'enfants, le ministère de la Santé et des Services sociaux et les Instituts de recherche en santé du Canada. Ces recherches ont été menées sous la direction de Geneviève Roch, professeure à la FSI et chercheuse au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.

En plus des résultats de recherche, le site donne accès aux résumés des deux études. Deux vidéos et une carte interactive accompagnent les textes. Les vidéos permettent de visualiser les différentes tâches de l'assistante périnatale qui apporte un soutien aux familles. La carte donne accès aux organismes à but non lucratif qui sont membres du Réseau des CRP. On trouve ces organismes dans neuf régions du Québec. «Le soutien postnatal offert par les CRP se fait dans une perspective de promotion de la santé, explique Geneviève Roch. N'importe quelle mère, ou père, d'un bébé peut rencontrer des difficultés, comme la privation de sommeil.»

Dans le passé au Québec, l'expression «relevailles» désignait le soutien informel que la famille immédiate, comme la mère, la soeur ou la belle-mère, apportait à la mère après la naissance d'un enfant. Ce soutien permettait à la mère de se reposer et de s'adapter à sa nouvelle vie, en plus d'être aidée dans l'organisation du quotidien. Aujourd'hui, les besoins des parents demeurent nombreux.

Le soutien postnatal s'adapte aux besoins de chaque famille. L'assistante périnatale a une approche personnalisée et polyvalente. Elle aide aux tâches domestiques, prend soin du bébé ou des autres enfants, écoute et encourage les parents, favorise le développement des habiletés parentales et informe sur les ressources d'aide. «Une même assistante périnatale peut effectuer quatre, six ou douze visites par famille, indique Geneviève Roch. Cette continuité relationnelle permet de tisser un précieux lien de confiance. Aux CRP, on s'assure que le profil de l'aidante correspond bien à la famille et on veille à ce que ce qu'elle soit jumelée à la même famille. Aller vers plus de confiance est nécessaire lorsqu'on confie son bébé à quelqu'un qui n'est pas de la famille immédiate.»

La professeure Roch rappelle que la naissance d'un enfant représente une période de transition dans la vie d'un couple. Cette période implique l'imbrication de dimensions de vulnérabilité aux plans biologique, psychologique, social et cognitif. «Ces formes de vulnérabilité peuvent entraîner des besoins de soutien, affirme-t-elle. Une assistante périnatale peut permettre à la mère de récupérer du temps de sommeil. Elle peut aussi laver une brassée de linge et préparer un repas. Du repos et du répit psychologique font partie des principales retombées des services de relevailles.»

Selon Geneviève Roch, certains pères et mères interviewés lors des études souhaitaient avoir plus de temps en couple. «Il est difficile d'assumer notre nouveau rôle de parents et de demeurer des conjoints, explique-t-elle. En outillant les parents pour gérer l'organisation du quotidien, le service de soutien peut aussi aider la relation de couple.»

La majorité de la clientèle qui fait appel aux ressources des CRP compte plus d'un enfant. L'inscription du bébé aux services d'un CRP a lieu vers l'âge de trois mois. «Les besoins de développement du bébé se manifestent d'une façon plus intense vers cet âge, souligne la professeure. Nos données indiquent que ce moment correspond à des besoins plus marqués chez les parents, qui considèrent alors d'aller vers les ressources.»

Consultez le site Web «Relevailles: un soutien postnatal à votre service!»



Visionnez la vidéo, d'une durée de 30 secondes.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!