Recherche

Quand des voix s'immiscent dans l'esprit

La professeure Myreille St-Onge étudie de nouvelles approches d'intervention pour soutenir les personnes qui entendent des voix dérangeantes

Les hallucinations auditives peuvent causer une très grande détresse chez les personnes qui en souffrent. Comment, en effet, composer avec des voix qu'on entend et qu'on sait irréelles? Myreille St-Onge, professeure à l'École de travail social et de criminologie, étudie de nouvelles approches d'intervention pour soutenir les personnes qui entendent des voix dérangeantes.

Dans une conférence-midi organisée par le Centre de recherche JEFAR, elle donnera un aperçu de ses travaux. Ceux-ci indiquent qu'il est généralement préférable d'encourager les gens aux prises avec des voix dérangeantes à développer des alliances avec elles plutôt qu'à les ignorer par des stratégies de résistance. La conférencière espère ainsi montrer la nécessité d'entreprendre un dialogue ouvert et constructif au sujet des ces voix qui dérangent…

Mardi 27 mars, à 11 h 30, au local 3470 du pavillon Charles-De Koninck.

Pour réserver sa place: rachel.lepine@jefar.ulaval.ca

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!