Recherche

La chimie est bonne

Une initiative du Département de chimie suscite de vives réactions

Par : Jean Hamann
Lors de l'activité «Chimiste d'un jour», environ 150 élèves du primaire et du secondaire réaliseront des expériences préparées spécialement pour eux par des étudiants du Département de chimie.
Lors de l'activité «Chimiste d'un jour», environ 150 élèves du primaire et du secondaire réaliseront des expériences préparées spécialement pour eux par des étudiants du Département de chimie.
La chimie est-elle une science extrême? Pendant 24 heures, elle en aura, à tout le moins, toutes les allures. En effet, le Département de chimie a concocté un programme riche en sensations fortes à l’occasion de l’activité «Les 24 heures de la chimie» qui aura lieu le jeudi 26 mars. Ce marathon moléculaire, qui se mettra en branle dès 8 h 30 min et qui se poursuivra sans interruption jusqu’au lendemain matin, promet de susciter une cascade de réactions haute en couleur et en odeur. «Le but de cette journée est de faire la promotion de la chimie auprès des jeunes tout en renforçant le sentiment d'appartenance au sein du Département», souligne son directeur, Normand Voyer.
   
L’activité, qui en sera à sa deuxième édition, s’adresse aux quelque 200 étudiants des trois cycles et au personnel du Département, mais également à 150 jeunes d’écoles primaires et secondaires de la région. Le professeur Frédéric-Georges Fontaine donnera le coup d’envoi de la journée avec une conférence portant sur la chimie de l’histoire. «Je propose une lecture d’événements historiques au moyen des molécules chimiques qui y sont associées, par exemple les épices et la découverte du Nouveau Monde.» Par la suite, des jeunes des écoles primaires de la région deviendront chimistes d’un jour. «Ils auront la chance de réaliser de vraies expériences chimiques fascinantes dans un vrai laboratoire, précise Normand Voyer. Nous leur offrons un éventail d’expériences adaptées pour qu’ils puissent faire leurs premiers pas en science dans un environnement unique. Ce sont les étudiants du bac qui sont responsables de l’animation.»
   
À la fin de cette activité, les participants seront conviés à un dîner chimique où ils se verront offrir des boissons et des desserts moléculaires. Au menu: punch aux fruits fumant au dioxyde de carbone et crème glacée à l'azote liquide. «Lorsque nous avons fait cette activité en 2006, le niveau de décibels a dû monter à 150 dans la salle», raconte le professeur Voyer. À 12 h 15 min, la communauté universitaire est invitée à se joindre aux jeunes pour assister à un spectacle de chimie animé par le professeur de l’Université McGill, Ariel Fenster (local 1112, pavillon Adrien-Pouliot). Un habitué de ce type de spectacles, ce grand vulgarisateur compte plus de 300 représentations publiques à son actif.

En après-midi, ce sera au tour des élèves de secondaire de réaliser des expériences que leur ont préparées les étudiants-chercheurs du Département. Suivra une conférence intitulée «De la mouffette à Chanel» sur laquelle personne ne pourra lever le nez. La professeure Michèle Auger y abordera les dessous de la science des odeurs. Pour joindre la théorie à la pratique, étudiants, employés, professeurs, retraités du Département et partenaires de l’événement poursuivront leur exploration du monde des saveurs et des odeurs lors d’un vins et fromages. En fin de soirée, les insomniaques s’amuseront en prenant part au Festival du film chimique. «Il s’agit d’une compétition de films documentaires ou humoristiques de moins de dix minutes en lien avec la chimie et réalisés par des étudiants ou du personnel du Département, résume le professeur Voyer. Nous prévoyons qu’une vingtaine de films seront en compétition cette année.» Le Déjeuner des braves clôturera cette nuit blanche.
   
«Cette activité exige beaucoup de travail ainsi que la collaboration de tous les membres du Département, mais un sentiment d’appartenance, ça ne se vend nulle part, ça se crée, souligne Normand Voyer. Nous tenons à présenter cette journée tous les trois ans de façon à ce que tous les étudiants aient la chance de la vivre au moins une fois pendant leurs études. Nous croyons que ça contribue à enrichir leur passage au Département de chimie.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!