Recherche

Don de 255 000 $ d'ALTANA Pharma

Un autre appui de la société à la recherche sur les maladies respiratoires

Le vice-président aux affaires scientifiques d’ALTANA Pharma inc., Alan Davis, a annoncé, le 13 octobre, sur le campus, un don de 255 000 $ à l’Université pour soutenir les travaux de recherche sur les maladies respiratoires. Le Centre de recherche de l’Hôpital Laval et le Groupe de recherche en santé respiratoire de l’Université Laval (GESER), l’un des chefs de file dans ce domaine au Canada, sont les principaux bénéficiaires de ce don.

«Grâce à ce soutien financier plus qu’appréciable, le GESER souhaite poursuivre son développement afin d’améliorer la santé respiratoire des Canadiens et des Canadiennes, a indiqué François Maltais, directeur de l’unité de recherche en pneumologie de l’Hôpital Laval. En encourageant les travaux de recherche innovateurs en pneumologie, le don d’ALTANA permet d’apporter des solutions concrètes aux problèmes de santé respiratoire et de soulager nos concitoyens qui en sont atteints.» «La réputation de l’Université Laval et de ses centres de recherche n’est plus à faire, tant au niveau national qu’international. Les succès obtenus au cours des dernières années par le Dr Maltais et son équipe sont très importants», a souligné Alan Davis.

Établie au Canada depuis 1997, ALTANA Pharma inc., une division du groupe ALTANA Pharma AG, dont le siège social se trouve en Allemagne, compte actuellement plus de 230 employés répartis partout au pays. ALTANA Pharma réinjecte chaque année 12 % de ses ventes (données de 2005) dans la recherche et le développement de nouveaux traitements pharmaceutiques. Depuis 2004, la société a versé plus de 500 000 $ en dons à l’Université Laval, principalement au Centre de recherche de l’Hôpital Laval et au GESER.

Les maladies respiratoires telles que l’asthme et les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) sont en constante progression au Québec. Selon les plus récentes données disponibles, 3 millions de Canadiens souffrent de maladies respiratoires, dont 750 000 de MPOC (bronchite chronique et emphysème). Chaque année, de 80 à 100 personnes au Québec seulement meurent des suites de l’asthme. Quatre-vingts pour cent de ces décès pourraient être évités grâce à des campagnes de sensibilisation et une bonne gestion de la maladie. À lui seul, l’asthme entraîne des coûts annuels estimés à plus de 150 millions de dollars au Québec.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!