Recherche

Chef de file international en électrodialyse

L'Université Laval se classe au 2e rang mondial pour le nombre d'articles scientifiques parus sur le sujet entre 1991 et 2014

Par : Brigitte Trudel
Les recherches faites à l'Université permettent essentiellement de séparer et d'extraire les molécules d'un aliment pour le valoriser, et ce, sans aucun produit chimique.
Les recherches faites à l'Université permettent essentiellement de séparer et d'extraire les molécules d'un aliment pour le valoriser, et ce, sans aucun produit chimique.
Cette distinction notable a été dévoilée dans une récente étude bibliométrique indépendante réalisée par des chercheurs chinois. Elle est attribuable aux travaux de l'équipe de Laurent Bazinet du Département des sciences des aliments et de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels. Sur une période de 24 ans, le professeur Bazinet a publié 87 articles, dont 68 pour lesquels il est l'auteur de correspondance, rapporte l'étude parue dans le Journal of the Chemical Society of Pakistan. Ces statistiques lui confèrent en termes de productivité le premier rang mondial parmi tous les chercheurs du domaine.

«Pour notre établissement et son leadership, la portée d'un tel classement est énorme, indique le professeur. Cela confirme qu'on se situe vraiment au sommet.» Toujours selon la même étude, le Canada arrive au 6e rang des 20 pays les plus productifs en recherche sur l'électrodialyse. «L'Université Laval est à la base de ce positionnement puisque 90% de ce qui se fait dans le domaine au pays provient de chez nous», ajoute Laurent Bazinet.

Les recherches qui occupent le professeur permettent essentiellement de séparer et d'extraire les molécules d'intérêt d'un aliment ou d'un coproduit pour le valoriser, et ce, sans aucun produit chimique. L'opération se fait plutôt à l'aide d'une technologie comportant des membranes sur lesquelles est appliqué un faible champ électrique. Le chercheur est d'ailleurs titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG en procédés électromembranaires, lancée officiellement en novembre dernier. Grâce à cette chaire, il espère notamment développer de nouveau produits à très haute valeur ajoutée afin de répondre aux besoins de l'industrie bioalimentaire. «Les résultats de la recherche chinoise arrivent à point nommé, note Laurent Bazinet. Ils serviront d'outils précieux pour contribuer à la performance de la Chaire.»

En plus de souligner la productivité de Laurent Bazinet et de son équipe, l'étude chinoise valorise leur travail à d'autres égards. D'abord, selon un indice qui mesure le nombre de citations des publications, elle place le professeur Bazinet en troisième position de tous les scientifiques de son domaine. Il s'agit d'un constat de reconnaissance et de crédibilité auprès de ses pairs très significatif pour le chercheur.

Ensuite, l'étude fait ressortir le caractère précurseur des recherches menées par Laurent Bazinet et les membres de son laboratoire en soulignant des avancées marquantes dans le domaine qui leur sont directement attribuables. La technologie dont il est question, l'électrodialyse avec membrane de filtration, a été développée et introduite par l'équipe du professeur Bazinet. Ses applications multiples ont notamment permis de produire du jus de canneberge enrichi en antioxydants et des fractions peptidiques bioactives ayant des effets antidiabétique, antimicrobien ou encore antihypertenseur.

Enfin, les auteurs chinois terminent leur article en mentionnant un procédé parmi les plus prometteurs dans le domaine de l'électrodialyse: l'application sur les membranes de champs électriques pulsés en remplacement du courant direct en continu traditionnellement utilisé. Laurent Bazinet et son équipe concentrent justement leurs efforts sur cette nouvelle piste de recherche depuis plus de sept ans. «Cela prouve que les avenues qu'on a choisi d'emprunter s'avèrent judicieuses, fait valoir le chercheur. En effet, à ce jour, dans toutes nos analyses, cette méthode s'est révélée d'une incroyable efficacité en plus d'être avantageuse économiquement.»

Selon le professeur, la pertinence de ses explorations actuelles vaudra à son laboratoire une reconnaissance internationale accrue, augmentant ainsi le nombre de pays, déjà au nombre de 12, avec lesquels établir des collaborations. «Et pour favoriser l'obtention de subventions, une telle mention, c'est de l'or», se réjouit-il.

Voilà qui devrait se traduire par encore plus d'expérimentations, d'analyses et d'articles pour ce prolifique scientifique qui se décrit lui-même comme un hyperactif de la recherche. Il tient toutefois à mentionner que l'intérêt élevé des étudiants et leur motivation à réaliser des études de 2e et 3e cycles dans ce domaine en pleine ébullition contribuent sans aucun doute à sa propre productivité en tant que chercheur.

Article du Fil pour en savoir plus sur les travaux de Laurent Bazinet

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!