Chroniques

Le temps des impôts pour les GAFA?

Les géants du Web usent de stratégie pour éviter de payer de l'impôt dans plusieurs États. Le Canada et les autres pays peuvent-ils leur imposer une taxe en changeant leurs lois fiscales?

En tant que contribuables, nous sommes présentement invités à remplir notre déclaration de revenus. S’il est bien sûr possible de réduire notre contribution à l’État en profitant de certains crédits d’impôt, il demeure que la majorité d’entre nous devra verser une certaine somme. Or, plusieurs ont le sentiment que, de leur côté, les géants du Web – notamment Google, Amazon, Facebook et Apple, connus sous le nom de GAFA – ne paient pas leur dû à la société, employant différents stratagèmes pour s’exonérer de leurs obligations fiscales. Cette impression est-elle juste?

Dans son plus récent billet Le temps des impôts pour les GAFA?, Ivan Tchotourian, professeur de droit et blogueur pour le magazine Contact, fait le point sur la fiscalité appliquée aux GAFA. Il y explique entre autres le fonctionnement de la taxe GAFA et analyse ce que fait le Canada, comparativement à d’autres pays, pour toucher des revenus fiscaux de ces sociétés milliardaires.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!