Chroniques

Dans les médias

Daniel G. Caron, Maurice Doyon et Richard Ouellet sur les défis du prochain secrétaire général des Nations Unies, l'avenir de la distribution des produits alimentaires et le libre-échange avec Pékin

Sur les défis du prochain secrétaire général des Nations Unies


Le mandat de Ban Ki-moon à la tête des Nations Unies se termine le 31 décembre. Pour contrer la tendance au désengagement des États observée depuis quelques années, son successeur devra améliorer la gouvernance de l'organisation et repenser la composition du Conseil de sécurité, qui n'a pas changé depuis 1946. «Le nouveau secrétaire général devra faire preuve de leadership et d'un grand talent diplomatique pour faire un changement institutionnel, estime Daniel G. Caron. Il est temps de revoir tout ça. C'est un défi et une nécessité.»

Daniel G. Caron, diplomate en résidence, Institut québécois des hautes études internationales

Radio-Canada, 21 septembre

Sur l'avenir de la distribution des produits alimentaires


Le mode de distribution des produits alimentaires serait-il à l'aube d'une révolution? Selon Maurice Doyon, des changements importants à cette manière de faire pourraient survenir dans un avenir pas si lointain. «Il pourrait y avoir, d'un côté, d'immenses entrepôts automatisés qui vont remplacer les magasins traditionnels et, de l'autre, des petites épiceries très spécialisées, explique-t-il. Déjà, aux États-Unis, on observe ce phénomène. Les consommateurs achètent leurs produits en ligne et viennent les cueillir dans les entrepôts.»

Maurice Doyon, Département d'économie agroalimentaire et des sciences de la consommation

La Presse Plus, 22 septembre

Sur le libre-échange avec Pékin


Le Canada et la Chine entameront des discussions pouvant mener à un accord de libre-échange entre les deux pays et souhaitent, entretemps, doubler leurs échanges bilatéraux d'ici 2025. Les négociations s'annoncent cependant longues et potentiellement ardues, note Richard Ouellet, spécialiste du droit international économique. «Les négociations ne seront pas nécessairement faciles. Les Chinois sont des gens qui négocient lentement et de manière très dure. C'est un partenaire à qui il est difficile de dire non longtemps et souvent.»

Richard Ouellet, Faculté de droit

Le Devoir, 23 septembre

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!