Chroniques

Dans les médias

Francine Lavoie, Jean-Yves Duclos et Dominique Payette sur la pratique du sexto chez les ados, l'explosion de la demande de soins de longue durée et l'avenir de Pierre Karl Péladeau

Sur la pratique du sexto chez les ados


Environ 15% des adolescents québécois s'adonneraient au sexto, c'est-à-dire un échange de textos ou de photos à caractère sexuel. Cette pratique inscrit la sexualité dans une logique qui est plus près de la pornographie que du romantisme, observe la professeure Francine Lavoie. «La personne est amenée ici, dans ce genre d'échange, à l'état d'un objet. Sa description se limite aussi à des dimensions physiques. C'est un peu triste, finalement.»

Francine Lavoie, École de psychologie
Le Devoir, 8 octobre


Sur l'explosion de la demande de soins de longue durée


D'ici 2030, la demande en soins de longue durée, au Québec, devrait exploser. Le nombre de patients, de lits et de membres du personnel médical dans ce domaine devrait doubler. Selon le professeur Jean-Yves Duclos, le financement ne pourra venir uniquement des fonds publics. «On s'en va certainement vers un régime hybride, affirme-t-il. On va encourager le secteur privé. Les personnes les mieux nanties devront contribuer davantage pour une place dans un CHSLD privé.»

Jean-Yves Duclos, Département d'économique
Le Soleil, 11 octobre


Sur l'avenir de Pierre Karl Péladeau


Dominique Payette estime que le député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, doit se défaire de ses actions s'il aspire à devenir chef du Parti québécois. «Une personne qui dirige un parti, qui est premier ministre ou ministre tout court ne peut pas être propriétaire d'un empire médiatique», dit-elle. Elle trouve cependant que les médias ont une réaction «simpliste» lorsqu'ils demandent si PKP doit se départir de ses actions de Québecor.  «Pour toutes sortes de raisons, les conditions économiques sont très difficiles pour la presse écrite et toutes les transactions qui peuvent avoir lieu vont viser vraisemblablement à réduire encore plus la concurrence. Est-ce qu'on peut laisser Québecor être vendu au plus offrant? Est- ce que c'est ça qu'on veut comme société?»

Dominique Payette, Département d'information et de communication
Le Soleil, 7 octobre

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!