Chroniques

Dans les médias

Rosa Galvez-Cloutier, Thierry Giasson et Frank Pons sur le déversement de pétrole à Lac-Mégantic, le style de communication de Stephen Harper et les programmes de fidélisation

Sur le déversement de pétrole à Lac-Mégantic


Plus de trois mois après la catastrophe de Lac-Mégantic, les experts s’entendent pour dire que la pollution du sol et de l’eau va persister pendant des années. «Le pétrole a brûlé de façon incomplète, c'est-à-dire en dégageant beaucoup de sous-produits comme le dioxyde de furane, très cancérigène. Le panache peut avoir souillé des bâtiments situés même à bonne distance du brasier. Avec la pluie, cela va contaminer l'eau souterraine localement, surtout là où le sol est poreux», constate Rosa Galvez-Cloutier.

Rosa Galvez-Cloutier, professeure au Département de génie civil et de génie des eaux
Québec Science, 1er octobre


Sur le style de communication de Stephen Harper 


Récemment, un caméraman accrédité de CTV s’est fait interdire de prendre part au voyage en Malaisie de Stephen Harper. L’événement a fait ressurgir les tensions existant entre les journalistes affectés à la couverture de la politique fédérale à Ottawa et le Bureau du premier ministre. Selon Thierry Giasson, ce style de communication se compare à celui d’un «conseil de guerre». «Ils ont rapatrié à l'intérieur du Bureau du premier ministre l'ensemble de la stratégie de communication qui incluait les relations avec les médias. Ils ont décidé assez consciemment de baliser les rapports que le gouvernement et le premier ministre auraient avec la presse.»

Thierry Giasson, professeur au Département d’information et de communication
Le Journal de Québec, 13 octobre


Sur les programmes de fidélisation


Les consommateurs qui adhèrent aux programmes de fidélisation offerts par les entreprises ou les cartes de crédit peuvent maximiser leurs points en suivant certains conseils. «Réduisez le nombre de programmes de fidélisation auxquels vous adhérez, suggère Frank Pons. Lorsque les gens adhèrent à plusieurs programmes ou cartes, ils dispersent leurs points. Pour plus d'efficacité, mieux vaut concentrer vos achats sur un ou deux programmes.»

Frank Pons, professeur au Département de marketing
Métro, 9 octobre

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!