Chroniques

Saga MBAM et Nathalie Bondil: quelles leçons tirer?

Un climat de travail dit toxique, une directrice générale démise de ses fonctions sans préavis par un CA dont l’initiative soulève des interrogations. Qui a tort et qui a raison?

En juillet dernier, Nathalie Bondil, alors directrice générale du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) s’est vu montrer la porte par le CA de l’établissement. Survenu dans des circonstances nébuleuses, ce congédiement avait fait grand bruit, ses échos dépassant même les frontières du Québec.

Le CA a-t-il agi comme il se doit? A t-il abusé de son pouvoir? Des manquements peuvent-ils expliquer le caractère trouble de cette controverse? Dans son plus récent billet, Gouvernance du MBAM  5 leçons à retenir, Ivan Tchotourian, professeur à la Faculté de droit et blogueur pour Contact, revient sur les événements et soulève les éléments à retenir de cette saga en matière de gouvernance.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!