Chroniques

L’attitude des compagnies aériennes en temps de pandémie est-elle justifiable?

En raison de la COVID-19, la majorité des vols en 2020 ont été annulés, mais les compagnies aériennes canadiennes refusent de rembourser leurs clients. Ont-elles raison de le faire?

Au mois d’octobre, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, encourageait les compagnies aériennes du pays à rembourser les voyageurs. Or, cette sortie publique arrive bien tardivement et ce simple souhait n’est guère contraignant pour les entreprises. À l’encontre des politiciens qui se sont montrés plutôt complaisants, l’opinion publique a très vivement critiqué la position des compagnies. Était-il juste de les mettre ainsi au pilori?

Dans son billet «COVID-19: doit-on en vouloir aux compagnies aériennes?», le professeur de droit et blogueur pour Contact Ivan Tchotourian analyse la décision de ne pas rembourser les voyageurs du point de vue de la gouvernance des entreprises et de celui de la légalité. Si, d’un côté, la survie financière d’une compagnie peut justifier de ne pas prendre en compte l’intérêt des clients, d’un autre côté, cependant, elle ne peut justifier la violation d'une loi.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!