Chroniques

Bravo!

Des membres de la communauté universitaire se distinguent

Michel Labrecque et France Légaré


Ces médecins enseignants sont honorés par le Collège des médecins de famille du Canada






Le Collège des médecins de famille du Canada vient de dévoiler sa liste annuelle de 20 chercheurs de premier plan en médecine familiale. Parmi eux se trouvent deux médecins cliniciens enseignant au Département de médecine familiale et de médecine d'urgence de l'Université Laval: Michel Labrecque et France Légaré. Les deux sont rattachés au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval ainsi qu'à l'Unité de médecine familiale de l'Hôpital Saint-François-d'Assise. Les travaux de recherche de France Légaré portent sur la relation patient-médecin sous l'angle du décloisonnement et du partage de l'information. Ceux de Michel Labrecque sont axés sur la santé des hommes, en particulier sur la vasectomie. Les travaux de ce dernier ont mené à des découvertes majeures, notamment dans l'amélioration des techniques chirurgicales relatives à la vasectomie. 

Maxime Lavoie et Michèle Raby


Ces étudiants sont les récipiendaires du prix Pierre-Ardouin






Le Département d'informatique et de génie logiciel a honoré les gagnants du prix Pierre-Ardouin. Ce prix, signe de l'excellence et du dépassement étudiant en informatique et en génie logiciel, est une idée originale du professeur Jonathan Gaudreault. Nommée en l'honneur du premier directeur du Département, cette récompense souligne le meilleur travail de session selon des critères d'excellence et d'innovation. C'est l'application permettant de jouer au Ultimate Tic-Tac-Toe, réalisée par les étudiants Maxime Lavoie et Michèle Raby, qui a retenu l'attention du jury. Ce projet a été réalisé dans le cadre du cours Introduction à la programmation, un cours sous la responsabilité du chargé de cours Mondher Bouden.



Francine Charest


Elle est récipiendaire d'un Prix d'excellence de la SQPRP






La Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP) a remis ses Prix d'excellence 2015 lors du congrès annuel de la Société canadienne des relations publiques. Dans la catégorie «Reconnaissance de l'excellence tactique – Outils de communication», le prix Argent a été décerné à Francine Charest, professeure au Département d'information et de communication, pour les Webinaires franco-québécois de l'Observatoire des médias sociaux en relations publiques (OMSRP). Ces webinaires sont des journées d'étude pendant lesquelles étudiants, jeunes professionnels et experts se rencontrent pour faire évoluer les connaissances sur l'utilisation des médias sociaux. Soulignons que Francine Charest est la fondatrice et la directrice de l'OMSRP.



Marie-Hélène Dufour


Cette étudiante en droit est la récipiendaire du prix Johane-Paris






Ce prix annuel récompense le meilleur texte publié dans la Revue générale de droit dont l'auteur est un étudiant. Cette année, il a été remporté par Marie-Hélène Dufour, étudiante au doctorat à la Faculté de droit. L'article primé, intitulé «Définitions et manifestations du phénomène de l'exploitation financière des personnes âgées», a été rédigé dans le cadre d'un projet de recherche sur la protection juridique des aînés contre l'exploitation financière. Ce projet était dirigé par la professeure Raymonde Crête.



Patrick Turmel


Ce professeur est nommé président de la SPQ






Les membres de la Société de philosophie du Québec (SPQ) ont élu à la présidence du conseil d'administration le professeur Patrick Turmel, de la Faculté de philosophie. Son mandat sera d'une durée de trois ans. La SPQ regroupe des personnes qui s'intéressent au développement des recherches philosophiques ainsi qu'au rayonnement social et culturel de la philosophie. Patrick Turmel est spécialiste d'éthique et de philosophie politique. Il est membre de plusieurs groupes de recherche, dont le Groupe de recherche interuniversitaire sur la normativité, l'Institut d'éthique appliquée de l'Université Laval et le Centre de recherche en aménagement et développement.



Paul-Émile Raymond


Ce médecin s'est vu remettre le prix Jean-Bouchard






Remis lors du congrès annuel de l'Association des radio-oncologues du Québec, le prix Jean-Bouchard souligne la carrière remarquable d'un médecin ayant grandement contribué à l'amélioration des soins et à l'avancement de la radio-oncologie. Le Dr Paul-Émile Raymond, professeur de clinique à la Faculté de médecine, est le récipiendaire du prix cette année. Ce médecin a notamment été président de la Société canadienne du cancer (division du Québec), chef examinateur aux examens du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada ainsi que coordonnateur des essais cliniques en oncologie gynécologique à l'Institut national du cancer du Canada.



Rosemarie Dupont


Elle a obtenu la prestigieuse bourse Schulich Leader






À l'automne 2015, Rosemarie Dupont entreprendra ses études en médecine à l'Université Laval. Lauréate d'une bourse Schulich Leader, elle a été sélectionnée parmi 1 147 candidats à travers le Canada. Cette future étudiante de notre université a brillamment complété un double DEC (sciences de la nature – profil santé et danse) au Cégep de Drummondville, tout en étant très impliquée dans son milieu. Membre de l'Harmonie d'Asbestos depuis plusieurs années, elle enseigne la flûte traversière aux enfants de 5 à 7 ans. Elle est aussi l'instigatrice d'un programme d'éveil musical pour les enfants de 3 et 4 ans. Soulignons qu'elle est également bénévole à la piscine municipale, où elle offre des activités de perfectionnement de nage à l'équipe de natation de son ancienne école secondaire, et dans une école primaire, où elle s'occupe de l'aide aux devoirs.



Sébastien Bonnet


Il a reçu le prix de l'ERS pour ses travaux sur l'hypertension artérielle pulmonaire

La European Respiratory Society (ERS), qui promeut l'importance de la santé des poumons par la recherche et l'éducation, remet annuellement des prix aux chercheurs ayant le mieux contribué à l'avancement des connaissances dans le domaine des maladies respiratoires. Parmi les lauréats de cette année figure Sébastien Bonnet, professeur à la Faculté de médecine et chercheur au Centre de recherche de l'IUCPQ. Ses travaux ont conduit à la découverte du mécanisme qui provoque l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Grâce à une approche multidisciplinaire et translationnelle qui permet d'étudier les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans les processus de remodelage vasculaire et bronchique, l'équipe du professeur Bonnet a pu déterminer de nouveaux marqueurs de risque, améliorant ainsi la prise en charge des individus souffrant d'HTAP, et découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques.

Alain-Guy Tachou Sipowo


L'Institut international des droits de l'homme lui a attribué le prix René-Cassin

Chaque année, l'Institut international des droits de l'homme (IIDH), dont le siège est à Strasbourg en France, récompense les meilleures thèses réalisées en français et en anglais sur le sujet des droits de l'homme. Le prix René-Cassin pour la meilleure thèse francophone a été octroyé à Alain-Guy Tachou Sipowo pour sa thèse intitulée La Cour pénale internationale et le secret: de l'atténuation de la confidentialité au nom de l'impératif d'effectivité. Cette thèse a été dirigée par les professeurs Fannie Lafontaine et Pierre Rainville, de la Faculté de droit, et a été soutenue le 12 septembre 2014 à l'Université Laval. La remise officielle du prix a eu lieu le 6 juillet, lors de la cérémonie d'ouverture de la 46e Session annuelle d'enseignement des droits de l'homme de l'IIDH.


Aline Charles


Cette spécialiste d'histoire sociale reçoit le prix Hilda-Neatby

L'objectif du prix Hilda-Neatby, décerné depuis 1982 par le Comité canadien de l'histoire des femmes lors du colloque annuel de la Société historique du Canada, est d'encourager la publication d'articles scientifiques sur l'histoire des femmes et du genre. Les deux récipiendaires de cette récompense annuelle sont les auteurs du meilleur article sur le sujet en langue anglaise et en langue française. Aline Charles s'est, pour sa part, mérité le prix pour son remarquable article «Femmes âgées, pauvres et sans droit de vote, mais… citoyennes? Lettres au premier ministre du Québec, 1935-1936», publié dans la revue Recherches féministes. Professeure au Département des sciences historiques, la lauréate est une spécialiste d'histoire sociale et du genre pour le Québec et le Canada au 20e siècle.


Caroline Charette


Cette toute nouvelle diplômée en physiothérapie a raflé un prix national

Pour une deuxième année consécutive, une étudiante du programme de physiothérapie de l'Université Laval a remporté le prix Ann-Collins-Whitmore. Caroline Charrette, une étudiante nouvellement diplômée de la maîtrise en physiothérapie, a ainsi pu mettre la main une bourse de 1 000$. Sa présentation intitulée «Visuo-locomotor coordination for direction changes in a manuel wheelchair as compared to biped locomotion in healthy subjects» a mérité l'attention du jury de la Compétition nationale étudiante Ann-Collins-Whitmore de la Fondation de physiothérapie du Canada, qui se tenait lors du congrès annuel de l'Association canadienne de physiothérapie, le 20 juin, à Halifax. Ses recherches travaux de recherche ont été supervisées par les professeurs Bradford J. McFadyen et François Routhier.


Chelsea Smith


Cette étudiante vient de remporter la bourse d'études Richard-J.-Schmeelk

La Fondation Schmeelk du Canada vise à renforcer la tolérance et la compréhension entre les communautés anglophone et francophone du Canada. Elle offre annuellement la bourse Richard-J.-Schmeelk à trois étudiants au pays qui souhaitent élargir leurs horizons géographiques et culturels et poursuivre leurs études dans l'autre langue officielle du pays. L'une des récipiendaires de cette année, Chelsea Smith, de London en Ontario, entreprendra des études en droit civil à l'Université Laval dès l'automne. Elle est déjà détentrice d'un baccalauréat en langue et littérature anglaises et françaises du Huron University College (Université Western) et d'un diplôme en droit de l'Université Western.


Eugénie Bonneau


Cette étudiante en philosophie a remporté un prix pour la qualité d'une conférence

Eugénie Bonneau, étudiante à la maîtrise en philosophie a raflé le prix de la meilleure communication étudiante au congrès annuel de la Société de philosophie du Québec, tenu à Rimouski du 26 au 29 mai. Sa conférence «La poésie et les dieux: pour une pratique fondatrice de l'être» a convaincu le jury de lui attribuer cette distinction. Eugénie Bonneau travaille actuellement, sous la direction de la professeure Sophie-Jan Arrien, à la réalisation d'un mémoire de maîtrise intitulé Être et poésie chez le second Heidegger.


Jean-Marie De Koninck


Ce professeur reçoit un doctorat honorifique de l’Université d’Ottawa



En raison de sa brillante carrière de professeur et de sa contribution exceptionnelle à la sécurité routière ainsi qu’à la promotion des mathématiques et des sciences auprès des jeunes, l’Université d’Ottawa a décerné à Jean-Marie De Koninck un doctorat honoris causa. Il s’agit du deuxième en carrière pour ce professeur du Département de mathématiques et de statistique, le premier lui ayant été décerné par l’Université de Moncton en 2010. Parmi ses réalisations remarquables et les prix qu’il a reçus, soulignons, entre autres, la mise sur pied d’Opération Nez Rouge, la présidence de la Table québécoise de la sécurité routière, le prix Hommage 2012 de la Société québécoise des professionnels en relations publiques et le prix Lester-B.-Pearson de Sport interuniversitaire canadien.



Marie-Claude Beaulieu


Elle est nommée présidente de la Société canadienne de science économique



Professeure à la Faculté des sciences de l’administration et directrice du Département de finance, assurance et immobilier, Marie-Claude Beaulieu a été nommée présidente de la Société canadienne de science économique (SCSE). Son mandat au conseil d’administration de la Société sera d’une durée de trois ans. La SCSE a pour objectif la promotion et l’avancement de la science économique en milieu francophone au Canada. Elle est une société savante qui encourage surtout les échanges entre les chercheurs des milieux universitaires et ceux œuvrant au sein du gouvernement ou dans le milieu des affaires. Cette société s’occupe, entre autres, de la publication de L’Actualité économique, revue d’analyse économique.



Claire Lapointe


La professeure Claire Lapointe est la lauréate du Prix pour services distingués 2015 de l’Association canadienne pour l’étude de l’administration scolaire



Le 2 juin, dans le cadre du congrès annuel de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation, qui avait lieu à l’Université d’Ottawa, Claire Lapointe, de la Faculté des sciences de l’éducation, a reçu le Prix pour services distingués 2015 de l’Association canadienne pour l’étude de l’administration scolaire. Créé en 1991, ce prix annuel récompense une personne ayant contribué à l’avancement de la recherche et de la formation dans le domaine de l’administration de l’éducation au Canada. Le comité d’attribution du prix a souligné la participation de la professeure Lapointe à plusieurs organisations de recherche dont le University Council for Educational Administration et l’American Educational Research Association ainsi qu’à des organisations citoyennes comme le Conseil supérieur de l’éducation du Québec et l’Association canadienne d’éducation.



Henri Brun


Ce professeur émérite de la Faculté de droit est fait chevalier de l’Ordre national du Québec



Lors d’une cérémonie officielle tenue le 16 juin à l’hôtel du Parlement, le professeur Henri Brun a été reçu chevalier de l’Ordre national du Québec. Cette prestigieuse distinction lui a été décernée pour souligner sa carrière remarquable et son apport exceptionnel au droit constitutionnel québécois et canadien. Sa large production scientifique touche, entre autres, les thèmes de la notion d’État, du fédéralisme, des droits et libertés fondamentaux, des droits linguistiques et des droits collectifs ainsi que de l’autonomie et des intérêts du Québec. Toutefois, c’est surtout grâce au traité Droit constitutionnel que l’œuvre d’Henri Brun a profondément marqué le droit québécois et canadien. Ce livre, dont la première édition remonte à 1972, est un ouvrage de référence incontournable, autant pour les étudiants que pour les avocats praticiens, et est fréquemment cité par les tribunaux québécois et la Cour suprême du Canada. Henri Brun a également mis sur pied, à la fin des années 1970, la direction du droit constitutionnel du gouvernement du Québec, dont il fut le premier directeur.



Marie-Hélène Parizeau


Elle présidera le jury du prix Armand-Frappier 2015



Le prix Armand-Frappier, l’un des 14 Prix du Québec remis annuellement, est octroyé à un chercheur qui a contribué activement au développement d’une institution de recherche ou qui s’est consacré à l’administration de la recherche et qui, de ce fait, a su favoriser la relève scientifique et susciter l’intérêt de la population pour la science et la technologie. Le choix de la professeure Marie-Hélène Parizeau, de la Faculté de philosophie, comme présidente du jury témoigne de la reconnaissance de ses pairs pour son engagement dans la communauté scientifique. Cette professeure est, entre autres, membre de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) de l’UNESCO et de la Commission de l’éthique en science et en technologie (CEST) du gouvernement du Québec. Elle est également responsable de l’axe éthique du Réseau Ne3LS, qui étudie les répercussions sociales des nanotechnologies.



Michel Allard


Ce spécialiste du pergélisol est l'un des récipiendaires de la Médaille polaire

Michel Allard, professeur au Département de géographie et chercheur au Centre d'études nordiques, est l'un des récipiendaires de la Médaille polaire décernée par le Gouverneur général du Canada. Remise pour la première fois cette année, cette distinction récompense les personnes qui ont concouru de façon marquante à la compréhension des communautés nordiques du Canada et de leurs habitants ou qui se sont employées à en faire la promotion. Depuis 1975, Michel Allard étudie les répercussions de la fonte du pergélisol sur l'environnement naturel et sur les infrastructures nordiques, au Nunavik et au Nunavut. Ses travaux ont aussi porté sur la vulnérabilité des communautés inuites du Nunavut au réchauffement climatique et sur l'élaboration de stratégies d'adaptation.



Louis Archambault, Luc Beaulieu, Luc Gingras, Mathieu Goulet et Madison Rilling


Ces chercheurs ont récemment reçu le prix Sylvia-Fedoruk

L’Organisation canadienne des physiciens médicaux a remis le prix Sylvia-Fedoruk, qui récompense les auteurs du meilleur article publié en physique médicale au Canada lors de la dernière année, à une équipe du Département de physique, de génie physique et d’optique et du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval. Cette équipe est formée de Mathieu Goulet, Madison Rilling, Luc Gingras, Luc Beaulieu et Louis Archambault, et de leur collaborateur Sam Beddar, de l'Université du Texas. Paru dans la revue Medical Physics, leur article porte sur un nouveau type de dosimètre capable d’effectuer, en temps réel, une mesure tridimensionnelle de la dose de radiation lors de traitements de radiothérapie. Le prix leur a été remis lors du Congrès mondial sur la physique médicale et l'ingénierie biomédicale qui a eu lieu en juin à Toronto.



 Jean-Pierre Després


Jean-Pierre Després s'est vu conférer le prestigieux titre de chevalier de l'Ordre national du Québec

Cette récompense, plus haute distinction honorifique de l'État québécois, lui a été décernée le 16 juin en reconnaissance de son parcours remarquable et de sa contribution exceptionnelle au domaine de la santé. Depuis plusieurs années, ce professeur du Département de kinésiologie mène une lutte acharnée contre l'obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Chercheur productif (plus de 660 articles scientifiques!) et parmi les plus cités au monde dans son domaine, il est notamment directeur de la recherche en cardiologie au Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval, titulaire de la Chaire de recherche internationale sur le risque cardiométabolique et directeur de la science et de l'innovation de l'Alliance santé Québec. Cette entité d'importance réunit les principaux leaders de la recherche et de l'innovation en santé et services sociaux de la grande région de Québec. Fervent promoteur de l'activité physique et d'une saine alimentation, Jean-Pierre Després est aussi intimement lié au Grand défi Pierre Lavoie.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!