Arts

Un siècle d'enseignement et de recherche en foresterie

Par : Yvon Larose

Le lancement, par la Société d’histoire forestière du Québec, de L’enseignement et la recherche en foresterie à l’Université Laval: de 1910 à nos jours, a eu lieu le lundi 27 septembre au pavillon Gene-H.-Kruger. L’Université a été l’un des partenaires majeurs de ce projet. Écrit par l’historien Cyrille Gélinas, le livre de près de 350 pages, illustré de nombreux graphiques, tableaux et photos, relate les origines, la fondation et l’évolution de la première institution universitaire francophone en Amérique du Nord vouée spécifiquement à la formation d’ingénieurs forestiers. Cet ouvrage montre le cheminement d’une science de l’environnement sur un siècle et permet de mieux comprendre les changements de paradigmes forestiers d’aujourd’hui.



Au fil de huit chapitres, on peut lire notamment que l’École forestière de l’Université Laval a été créée par un projet de loi adopté par l’Assemblée législative du Québec au mois de juin 1910. À l’origine, la formation offerte comprenait des cours de sciences naturelles, de chimie, de dessin, d’arpentage et d’astronomie, de construction, de rudiments de médecine, de législation forestière et de sciences forestières.

En 1919, l’École forestière a fusionné avec l’École d’arpentage pour former l’École d’arpentage et de génie forestier. En 1945, celle-ci est élevée au rang de faculté. En 1949 a débuté la construction, sur le nouveau campus de Sainte-Foy, d’un bâtiment qui abritera les activités de la Faculté. André Lafond, doyen de la Faculté de 1971 à 1979, a été l’un des pionniers de l’écologie forestière au Québec. Le premier il a intégré cette notion à l’enseignement donné à la Faculté. Autre fait saillant: la Forêt Montmorency. L’ouvrage consacre tout un chapitre à cette forêt expérimentale d’enseignement et de recherche gérée par l’Université depuis 1964.

Dans un avis public daté du 1er mai 1884, le maire de Sherbrooke encourageait les citoyens à célébrer la Fête des arbres «en faisant autant de plantations d’arbres que possible». Le lieutenant-gouverneur du Québec avait institué cette fête deux ans plus tôt. Sept étudiants formaient la toute première cohorte de l’École forestière en 1910. En 1955, la formation comprenait 15 cours obligatoires, dont la génétique forestière, l’exploitation mécanisée et la sylviculture. La Corporation des ingénieurs forestiers de la province de Québec a vu ses effectifs passer de 233 en 1943 à 671 en 1968. En 1971-1972, les budgets de recherche de la Faculté s’élevaient à 199,505 $. En 1980-1981, ils étaient de 905,023 $.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!