Arts

Un économiste d'avant-garde

Dans les années 1960 et 1970, le professeur Tadek Matuszewski a contribué au développement d’outils de mesure et de planification de l’activité économique encore employés de nos jours

Par : Yvon Larose
Au Département d’économique, le souvenir du professeur Tadek Matuszewski, bien qu’il ait quitté l’Université il y a plus de 30 ans, est demeuré bien vivant grâce à un fonds qui porte son nom. Créé le 19 avril 1995 par une résolution du Conseil d’administration de l’Université, ce fonds finance notamment des bourses d’études de première année au doctorat en économique ainsi que des séminaires. Le procès-verbal de la séance du Conseil soulignait la contribution «exceptionnelle» de Tadek Matuszewski à la vie intellectuelle du Département entre 1966 et 1977. Il mentionnait également son rôle de pionnier dans la recherche subventionnée et la formation de chercheurs et d’étudiants en économique.

Ces renseignements sont tirés d’un ouvrage lancé en mai dernier par les Presses de l’Université Laval, au pavillon J.-A.-DeSève, sous le titre Tadek Matuszewski - Un pionnier de la recherche économique au Québec. Écrit par ses deux fils, Pierre et Jean, ce livre de 229 pages raconte, en première partie, le parcours peu banal d’un homme né en Pologne en 1925 et décédé à Sainte-Foy en 1989. «Mon père, jeune catholique, combattait l’occupant allemand au sein de la résistance polonaise, raconte Pierre Matuszewski, directeur, au Canada, des activités commerciales de la banque française Société Générale. Il a été dénoncé, arrêté et condamné aux travaux forcés dans le camp d’Auschwitz, ensuite dans celui de Mauthausen. Après la guerre, il a passé neuf ans en Angleterre où il a obtenu une maîtrise en économique avec spécialisation en statistique appliquée qui lui a servi durant toute sa carrière.»

En 1955, Tadek Matuszewski quitte l’Angleterre pour le Canada en compagnie de sa conjointe Janine Villemin et de leur fils Pierre. Après un passage comme professeur à l’Université de Colombie-Britannique, il entre, en 1961, au Département de sciences économiques de l’Université de Montréal. Il y reste jusqu’en 1965. Après quoi il est engagé par l’Université Laval. En 1977, il devient directeur de l’économétrie au Bureau de la statistique du Québec. Il y restera jusqu’à sa retraite en 1987.

La seconde partie du livre est principalement constituée de discours et d’articles scientifiques de Tadek Matuszewski, ainsi que de témoignages d’anciens collègues. On y apprend que le professeur Matuszewski était un enseignant exigeant qui a suscité de nombreuses vocations chez ses étudiants. Comme chercheur, il a contribué à l’émergence de l’économétrie, une nouvelle science située à la jonction de l’économie et des mathématiques. En 1966, il fonde, à l’Université Laval, le Laboratoire d’économétrie, une structure qui, sous sa férule, a atteint une «renommée mondiale» et qui n’a cessé ses activités qu’en 1993. Il a de plus été un pionnier dans le développement des modèles intersectoriels de seconde génération. «N’importe quel État moderne veut avoir de tels outils, affirme Pierre Matuszewski, par exemple pour mesurer l’impact économique, fiscal et environnemental d’un important investissement par une aluminerie. Il s’agit d’outils extrêmement puissants et l’Institut de la statistique du Québec s’en sert toujours.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!