Arts

Les activités socioculturelles

Une prolongation pour le Concert faunique
Les 5 et 6 septembre, la Forêt Montmorency présente deux spectacles supplémentaires de son Concert faunique sous les étoiles, une expérience unique où la musique et les silences créent des ponts entre l'auditoire et la nature sauvage. Imaginez des musiciens en canot, sur un lac, la nuit, se partageant l’espace sonore et interprétant, en quatre actes, un concert acoustique représentant la vie et les sons de la forêt boréale. Cette suite musicale, une idée originale de Pierre Le Loup, naturaliste, guitariste et «calleur faunique», fait appel aux talents d'interprètes, d'improvisateurs, de bruiteurs et de musiciens professionnels de la région de Québec, mais aussi à l'expressivité des animaux présents. Lors de ce concert à la brunante, les musiciens se répartissent dans l’espace acoustique remarquable du lac Bédard et les spectateurs s'installent sur la rive de ce plan d'eau situé sur le territoire de la forêt-école de l’Université, à cinquante minutes au nord de Québec. L’activité est offerte en trois formules: spectacle, souper-spectacle, souper-spectacle et hébergement. Réservations obligatoires et renseignements sur les tarifs: 418 656 2034.

Auditions pour Laval en spectacle
Les employés de l’Université qui ont le goût de relever le défi et de présenter un numéro (danse, chant, magie, humour, etc.) à la cinquième édition de Laval en spectacle en juin 2009 sont invités à écrire à lavalenspectacle@ulaval.ca. Les auditions auront lieu le 1er novembre. Le comité organisateur est par ailleurs à la recherche de membres de la communauté universitaire qui ont le goût de participer à l’organisation du spectacle. Pour collaborer, communiquer avec Louis-René Rheault, président du comité organisateur. Les personnes qui souhaitent voir ou revoir le spectacle de juin dernier peuvent se procurer le DVD au coût de 20 $. Ceux qui souhaitent réserver dès maintenant leur soirée du 5 juin prochain profiteront d’un rabais de 2 $ (8 $ au lieu de 10 $) jusqu’au 31 décembre. Renseignements: lavalenspectacle@ulaval.ca.

Carnets de voyage
«Un voyageur qui marie un certain goût du pittoresque à l’amour des lettres ne peut pas, j’imagine, traverser “la ville la plus pittoresque de l’Amérique” sans tenter de fixer ses impressions.» Ces mots de l’écrivain américain Henry James, alors qu’il visitait Québec dans les années 1870, donnent le ton à l’exposition Québec s’écrit…, présentée jusqu’au 12 octobre à la salle d’exposition de la Bibliothèque (pavillon Jean-Charles Bonenfant). Comme James, d’autres voyageurs ont senti l’âme de la ville et ont couché sur papier les diverses sensations que Québec leur inspirait. Ce sont ces écrits émanant de multiples visiteurs ayant parcouru Québec, depuis l’époque de la Nouvelle-France jusqu’à nos jours, que le public peut découvrir. Des extraits de romans, de films et d’œuvres musicales figurent également au menu. Jusqu’au 31 août, la salle d'exposition sera ouverte de 10 h à 18 h du lundi au vendredi. Du 2 septembre au 12 octobre, elle ouvrira ses portes du lundi au vendredi de 10 h à 21 h 30, et les samedis et dimanches, de 10 h à 17 h.
                
Des protestants dans la colonie
Depuis le 6 mai et jusqu’au 22 mars 2009, le Musée de l’Amérique française présente l’exposition Une présence oubliée: les huguenots en Nouvelle-France. Cette présentation est le fruit d’une collaboration entre l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval (IPAC), le Musée de la civilisation, le Musée des Ursulines de Québec et l’Église réformée Saint-Marc de Québec. La colonie française d’Amérique du Nord, entre le 16e et le 18e siècle, n’était pas uniformément catholique. Plusieurs centaines de protestants, les huguenots, y ont non seulement vécu, mais y ont joué un rôle de premier plan. Entre 1540 et 1629, sur les onze gouverneurs qu’a eus la Nouvelle-France, six étaient huguenots. L’exposition met notamment en lumière la clandestinité dans laquelle s’exerçait le culte protestant. Le Musée de l'Amérique française est situé au 2, côte de la Fabrique.

Tout sur Mgr de Laval
Jusqu’au 22 mars 2009, pas moins de quatre lieux muséologiques répartis entre Québec et Sainte-Anne-de-Beaupré présentent chacun une exposition sur le premier évêque du diocèse de Québec, Mgr François de Laval. Les quatre expositions forment un tout et ont été montées à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de Québec. Sept étudiants à la maîtrise inscrits au diplôme d’études supérieures spécialisées en muséologie ont contribué de façon significative aux quatre projets. La principale exposition se tient depuis le 7 mai au Musée de l’Amérique française, à Québec. À l’aide de la vidéo, du théâtre et du multimédia, elle fait revivre notamment des personnages qui ont connu François de Laval et qui s’adressent à lui. L’étudiante Caroline Bouffard a développé l’espace d’exposition traitant des objets liturgiques. Elle était également responsable de faire le lien entre l’exposition principale et les trois autres expositions. Marie-Ève Bérubé et Bassirou Diene ont conçu l’exposition qui présente le Moulin du Petit-Pré, le premier moulin industriel de la colonie. Au Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré, l’exposition de Laurence Boudreau et Anouk Gingras montre que Mgr de Laval a favorisé, sur sa seigneurie, l’implantation de colons.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!