Arts

Le grand retour des Passages insolites

La communauté universitaire est partie prenante de cette initiative qui vise à mettre l’art au centre de l’espace urbain

Olivier Moisan-Dufour, étudiant à la maîtrise en arts visuels, présente une œuvre dans la vitrine de l’église Saint-Roch, sur la rue Saint-Joseph.
Signe de l’intérêt grandissant pour l’art public éphémère, la sixième mouture des Passages insolites déborde du Petit-Champlain, du Vieux-Port et de Place Royale pour investir un autre secteur de la ville, le quartier Saint-Roch. Tout l’été, on pourra y admirer des œuvres qui offrent une relecture de l’espace urbain. Le tracé déambulatoire, une initiative de l’organisme EXMURO, inclut plusieurs artistes issus de l’Université Laval.

Olivier Moisan-Dufour, finissant à la maîtrise en arts visuels, présente une œuvre dans la vitrine de l’église Saint-Roch. Aménagement intérieur et accessoires — c’est son titre – est composée d’une multitude de planches de palettes de bois récupérées. Le tout a été disposé de façon à créer un logement fictif. «L’installation suggère certains paradoxes: elle présente un espace habitable, mais inaccessible, occupé, mais non fonctionnel, intime, mais continuellement exposé au regard de tous. J’ai déformé volontairement les perspectives tout en m’interrogeant sur les enjeux liés à l’habitat et sa précarité», explique l’artiste.

Ce projet, une première pour lui, a été choisi à l’issue d’un concours organisé par EXMURO, en collaboration avec l’École d’art et GM Développement. «Participer aux Passages insolites, c’est pour moi l’occasion de m’approcher de l’art public. Je perçois cette expérience comme un test, un examen final où je dois utiliser les notions et les connaissances acquises au cours de mes six dernières années d’études universitaires en arts visuels», ajoute Olivier Moisan-Dufour.

Bercer d’utopies, une création du Collectif 5M2Bercer d’utopies, une création du Collectif 5M2
Photo : Stéphane Bourgeois

Autre œuvre lauréate d’un concours étudiant, Bercer d’utopies a été installée sur la terrasse du restaurant Laurie Raphaël. Les passants sont invités à traverser cette installation monumentale. «On voulait créer un passage coloré et immersif. D’après les commentaires, nous avons réussi», se réjouit Catherine-Bénédicte St-Laurent, qui forme le Collectif 5M2 avec quatre autres étudiants en architecture, Maxime Morency, Marielle Gervais-Joanisse, Samuel Laprise et Frank Saavedra.

Derrière son aspect ludique, Bercer d’utopies critique le rapport de l’humain à la nature. Il est question, entre autres, de végétation factice, d’agriculture transformée et d’alimentation aseptisée. Pour les futurs architectes, ce fut un plaisir de travailler sur ce concept. «Cela a été une chance incroyable de réaliser un projet artistique et architectural à grandeur réelle. Nous avons pu, pour une fois dans le cadre de nos études, passer par toutes les étapes de création d’un projet en le concevant et en le construisant», dit Catherine-Bénédicte St-Laurent.

Les Passages insolites permettent aussi de découvrir le travail de diplômés de l’Université. Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, mieux connus sous le nom de BGL, proposent une création faite de clôtures de sécurité au Port de Québec. Tous deux diplômés en architecture, Robin Dupuis et Pierre-Paul Guilemette, du Consortium 19, présentent une arcade nouveau genre dans le parc Petit-Champlain.

Les autres artistes de la programmation 2019 sont Max Streicher, Brandon Vickerd, Guillaume La Brie, le collectif Allard-Duchesneau, Lucie Bulot et Dylan Collins, Jeffrey Poirier, Caravane BLING BLING! et Marie-Eve Martel. Les curieux ont jusqu’au 14 octobre pour découvrir leurs œuvres.

Plus d’information: https://exmuro.com/

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!