Arts

Halloween tout en musique

Créatures et animaux captivants prendront vie lors du prochain concert de l'Ensemble vent et percussion de Québec

Par : Matthieu Dessureault
En résidence à la Faculté de musique, l'Ensemble vent et percussion de Québec a comme mission d'assurer le développement et le rayonnement de la culture et du répertoire pour orchestre à vent. En plus de ses concerts à la salle Henri-Gagnon, il se produit régulièrement au Grand Théâtre de Québec, au Palais Montcalm et lors de divers événements.
En résidence à la Faculté de musique, l'Ensemble vent et percussion de Québec a comme mission d'assurer le développement et le rayonnement de la culture et du répertoire pour orchestre à vent. En plus de ses concerts à la salle Henri-Gagnon, il se produit régulièrement au Grand Théâtre de Québec, au Palais Montcalm et lors de divers événements.
«Créatures», c'est le thème choisi par l'Ensemble vent et percussion de Québec (EVPQ) pour le concert costumé de sa 24e saison. Sous la baguette du dynamique chef René Joly, la soixantaine de musiciens interpréteront des œuvres qui nous plongent dans divers univers narratifs. Le concert sera présenté à deux reprises, le 27 et le 28 octobre, à la salle Henri-Gagnon du pavillon Louis-Jacques-Casault.

Il y aura, entre autres, de la musique de film, avec des pièces issues d'E.T. l'extraterrestre, du Roi lion et de L'étrange Noël de monsieur Jack. À ce répertoire s'ajoutent Le carnaval des animaux, de Camille Saint-Saëns, Microtopia, de Bert Appermont, Les voyages de Gulliver, de Maxime Aulio, et Le vol du bourdon, de Nikolaï Rimski-Korsakov. «Chacune des pièces évoque des thèmes qui touchent aux voyages ou au monde animal, que ce soit la marche royale du lion et l'aquarium dans Le carnaval des animaux, ou encore les papillons dansants et les coléoptères qui rampent sous terre dans Microtopia. Ce sont des œuvres magnifiquement écrites et très stimulantes à jouer. Pour bien des gens, il y aura de belles découvertes», promet René Joly.

Question de se mettre dans l'ambiance de l'Halloween, la scène sera transformée en décor thématique. Tout comme les musiciens, les spectateurs sont invités à revêtir leur plus beau costume. Une comédienne, Dominique Grenier, sera aussi sur place pour contextualiser les mélodies et assurer l'animation.

Pour l'EVPQ, habitué de jouer au Palais Montcalm et au Grand Théâtre de Québec, ce concert à la salle Henri-Gagnon représente en quelque sorte un retour aux sources. «On connaît bien les lieux, puisque nos répétitions se font dans cette salle, l'EVPQ étant en résidence à la Faculté de musique depuis sa création en 1995, rappelle René Joly. La salle Henri-Gagnon offre plusieurs avantages, dont une proximité très particulière avec les spectateurs. Il s'agit aussi de l'une des plus grandes scènes à Québec pouvant accueillir un ensemble de notre ampleur. Sans oublier l'acoustique de la salle, qui est extraordinaire!»

L'ensemble, qui réunit plusieurs diplômés et étudiants de la Faculté, profite de cette proximité avec le public pour démocratiser la musique auprès des enfants. «Cette salle se prête bien à l'aspect familial du concert. Les jeunes qui ont envie de se lever ou de venir voir les musiciens de près sont invités à se rapprocher de la scène ou s'asseoir dans les marches. Chaque fois, je suis surpris par la qualité de leur attention et de leur écoute», admet le chef d'orchestre.

En plus du concert, les enfants et leurs parents pourront s'initier au travail de chef d'orchestre et de musicien. La représentation du dimanche sera précédée d'un bazar musical où les spectateurs auront l'occasion de diriger une partie de l'ensemble et d'essayer des instruments à vent et à percussion. Le tout aura lieu dans les locaux annexant la salle Henri-Gagnon.

Plus d'information

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!