Arts

Etty Hillesum ou quand l'histoire se fait art

La communauté universitaire est conviée à  une conférence accompagnée de lecture d’extraits de la pièce Etty Hillesum

Dans le cadre des Grands projets du Département des littératures, la Chaire publique de l’ÆLIÉS convie la communauté universitaire, ce vendredi 2 octobre, à assister à la conférence «Etty Hillesum ou quand l’histoire se fait art» qui se tiendra exceptionnellement de 19 h à 21 h à la salle Dufour de l’Hôtel Clarendon (57, rue Sainte-Anne). Rappelons qu’une pièce de théâtre intitulée Etty Hillesum sera présentée du 6 au 8 octobre par la compagnie Théâtre de l’Arc-en-Ciel (France) au Théâtre Petit Champlain, et que cette conférence découle de cet événement.

Les conférencières seront Alexandra Pleshoyano, professeure associée à la Faculté de théologie, d’éthique et de philosophie de l’Université de Sherbrooke et spécialiste mondiale d’Etty Hillesum et chercheuse associée au Centre de recherche Etty Hillesum de Gand (Belgique), Cécile Maudet, comédienne française et metteuse en scène de la pièce Etty Hillesum, et Sophie-Iris Aguettant, comédienne française. Liviu Dospinescu, professeur au Département des littératures de l’Université Laval, jouera le rôle de modérateur.

Née en Hollande en 1914, à l’aube de la Première Guerre mondiale, Etty Hillesum était une jeune fille libre (une juive d’Amsterdam) dont la vie a été étroitement liée aux deux grands drames humains du 20e siècle. Lorsque son pays a été envahi par les armées nazies et la violence et la mort se sont mises à déferler, elle a réagi à la haine et au mal par un amour inconditionnel de la vie, de l’humanité et de Dieu. Refusant la clandestinité, elle a consacré toute son énergie à aider et à réconforter les prisonniers au Camp de transit de Westerbork en 1942. Elle a été déportée à Auschwitz le 7 septembre 1943, où elle a trouvé la mort le 30 novembre à l’âge de 29 ans. Si on la connaît aujourd’hui, c’est grâce à un journal intime qu’elle a tenu durant ces années d’horreur, soit de 1941 à 1943.

L’œuvre d’Etty Hillesum a rapidement suscité l’intérêt du public dès la parution des premiers extraits de son journal en 1981. Mais qu’est-ce qui justifie un tel intérêt envers ce personnage encore méconnu au Québec et qui inspira l’élaboration d’une représentation théâtrale centrée sur Etty Hillesum? Est-ce que l’art doit assumer un rôle dans la préservation d’une mémoire collective en rendant accessible des œuvres qui sont parties prenantes de l’histoire de l’humanité? Dans quelle zone de liberté interprétative est-il possible d’évoluer sans offrir consciemment ou non une représentation erronée de la réalité historique? Telles sont quelques-unes des questions autour desquelles se réuniront les conférencières. Cette conférence est organisée conjointement par la Chaire publique de l’ÆLIÉS et Espace Art Nature en association avec la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval. Cette conférence sera accompagnée de lecture d’extraits de la pièce Etty Hillesum.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!