Arts

CONGA 2008

L'Association des étudiants en sciences et génie présente les stars de la musique émergente, les 21, 22, 24 et 25 janvier, au pavillon Adrien-Pouliot

On connaît maintenant les noms des formations musicales demi-finalistes qui participeront au 22e Concours de groupes émergents de l'Université Laval (CONGA) qui se déroulera du 21 au 25 janvier, dès 19 h 30, dans l’amphithéâtre 1112 du pavillon Adrien-Pouliot. Le lundi 21 janvier, les trois groupes suivants s’affronteront: The Breathing Plain, Les Saligauds et Nephelion. The Breathing Plain est un groupe de Québec qui propose un mélange musical de courants folk contemporain et western désabusé qui reflète la réalité tranquille et introspective de la vie dans les prairies. Déployant l’énergie ardente du rock’n’roll sur des mélodies qui collent et qui s’accrochent à la poésie, Les Saligauds incarnent la preuve que le rock, jamais tout effrité, est à cette heure devenu symptôme de tous les mots. Nephelion propose de son côté un habile métissage de rythmes véloces, de séquences de guitare complexes et de textes imagés - ce qu’on pourrait appeler du «proto-hardcore», soit un mélange de hardcore, de heavy metal, de screamo et de punk.
   
Le mardi 22 janvier, ce sera au tour des formations Poligraf, DETOUR et Euphoric Sight. Fortement influencés par le rock progressif, les membres de Poligraf s’inspirent d’une gamme de styles particulièrement étendue allant du world beat au jazz fusion, en passant par la musique symphonique et la libre improvisation. La formation DETOUR comprend en majorité des étudiants de la Faculté de musique qui se disent influencés par le jazz, le rock, le funk et le progressif. De son côté, Euphoric Sight reconnaît carburer à des influences distinctes, mais affiche une chimie sans compromis.
   
Suivront, le jeudi 24 janvier, Still Brother, Talea et Outtamind. Still Brother est un nouveau groupe rock-populaire planant ayant un son légèrement british. Sa musique est généralement comparée à celle de Coldplay ou de Radiohead. D’autres groupes canadiens comme Arcade Fire et Bryan Adams comptent aussi parmi ses sources d’inspiration dans la création du style et des compositions. Le style musical de Talea se rapproche beaucoup de Jean Leloup, de Death Cab for Cutie et d'Harmonium: un amalgame de folk rock et de rock planant, le tout supporté par des textes à la fois engagés et amoureux. Le groupe Outtamind dégage une énergie puissante sur scène grâce notamment à des pistes vocales travaillées et harmonieuses, et une fusion réussie de punk et de rock.
   
C’est le vendredi 25 janvier qu'aura lieu la grande finale qui déterminera, parmi les trois finalistes, le grand gagnant de cette édition 2008. Groupe invité pour l’occasion: l’Orosité. Les participants sont évalués, par un groupe de juges, sur plusieurs points: originalité, performance scénique, esprit d’ensemble, qualité des compositions, talent des musiciens. De nombreux prix seront attribués lors de la grande finale du 25 janvier.
   
Parrainé par l'Association des étudiants et étudiantes en sciences et génie (AESGUL), le CONGA résulte de l'engagement actif d'une centaine de bénévoles de la communauté universitaire. Il constitue depuis plusieurs années un tremplin reconnu pour les groupes amateurs du Québec. On peut se procurer des billets au coût de 10 $ au local 0062 du pavillon Alexandre-Vachon. Ils seront aussi en vente à l’entrée. Les portes ouvriront à 19 h tous les soirs. Renseignements: www.conga.org.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!