Arts

Au mitan de la vie

Spécialiste de la santé des femmes, Johanne Blais consacre deux ouvrages destinés à celles qui ont atteint la cinquantaine et la soixantaine

Par : Renée Larochelle
Dans son travail, Johanne Blais, médecin et professeure titulaire de clinique au Département de médecine familiale, rencontre beaucoup de femmes qui approchent la cinquantaine ou qui ont atteint cet âge fatidique. Elle connaît donc bien tous les problèmes reliés à cette période cruciale de la vie. C’est ce qui l’a incitée à écrire Être femme à 50 ans, en collaboration avec la comédienne Nathalie Gascon. «L’arrivée de la ménopause, avec tout ce qui s’ensuit, constitue un grand tournant que pas une femme ne vit de la même façon», explique Johanne Blais dans la préface de ce livre paru aux Éditions des Intouchables. «Je résume la ménopause à mes patientes en les prévenant qu’elles s’apprêtent à vivre une seconde crise d’adolescence, avec le même genre de tempête hormonale.» 

Aux fins de cet ouvrage, l’auteure a lu à peu près tout ce qui s’était écrit sur la ménopause, abordant tous les changements qui peuvent se produire au mitan de la vie, qu’ils soient d’ordre physique ou psychologique. «Le corps change mais la tête aussi», rappelle Johanne Blais. En 15 chapitres, elle fait le tour de la question: approches complémentaires à la médecine traditionnelle (oui ou non aux hormones?); importance de l’activité physique (et surtout du plaisir de s’y adonner); préparation à la retraite et départ des enfants (liberté chérie ou prison dorée?); la chirurgie plastique ou esthétique (lifting par-ci, Botox par-là, que faut-il en penser?); l’ostéoporose (ou comment ne pas faire vieux os), etc. Chaque chapitre comporte un test ou les lectrices pourront mesurer leurs connaissances sur certains aspects de la vie reliés à la cinquantaine. Par exemple, doit-on passer une mammographie tous les ans? 

Dans le second livre, Être femme à 60 ans, Johanne Blais reprend le même modèle, accompagnée cette fois dans ses réflexions par la chanteuse et comédienne France Castel. Le meilleur médicament pour prévenir les accidents de parcours quand on est sexagénaire? Un trio gagnant à tout âge: activité physique, bonne alimentation et gestion adéquate du stress.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!