ULaval Nouvelles
Vie universitaire

Des liens privilégiés et humains

L’Université Laval renouvelle son partenariat scientifique et pédagogique avec Université Côte d’Azur

Par : Yvon Larose
La rectrice Sophie D’Amours, de l’Université Laval, en compagnie du président d’Université Côte d’Azur, Jeanick Brisswalter, lors de la séance de signature du renouvellement de l’accord de partenariat privilégié entre les deux établissements, le 7 avril au pavillon Maurice-Pollack.
La rectrice Sophie D’Amours, de l’Université Laval, en compagnie du président d’Université Côte d’Azur, Jeanick Brisswalter, lors de la séance de signature du renouvellement de l’accord de partenariat privilégié entre les deux établissements, le 7 avril au pavillon Maurice-Pollack.

«Nous sommes venus renouveler notre partenariat avec l’Université Laval. Nous tenions véritablement à ce que notre première visite officielle post-COVID, avec le retour aux déplacements, soit avec cette université, l’une de nos partenaires privilégiées. Ce geste important de renouvellement est aussi un geste symbolique puisqu’il reflète vraiment l’attachement et l’investissement d’Université Côte d’Azur dans ce partenariat. Et je dois avouer que nos collègues de l’Université Laval nous le rendent bien.»

Jeanick Brisswalter est le président d’Université Côte d’Azur (UCA), l’une des neuf grandes universités de recherche et à fort rayonnement international de France. Cet établissement pluridisciplinaire avec une importante composante de santé réunit 12 campus sur la Côte d’Azur, notamment celui de Nice. Cette université accueille 35 000 étudiantes et étudiants et emploie 4000 enseignants-chercheurs.

«La visite de notre délégation, explique-t-il, vise à voir comment amplifier la collaboration existante entre les deux établissements et aussi voir sur quelles thématiques travailler de façon conjointe dans le futur.»

Du 4 au 7 avril, une délégation de huit personnes dirigée par le président d’UCA a assisté à des présentations, participé à des discussions et effectué des visites sur le campus de l’Université Laval. La séance de signature du renouvellement de l’Accord de partenariat privilégié entre les deux établissements s’est déroulé le 7 avril au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack.

La rectrice a rappelé que les collaborations entre les deux «universités sœurs» tournent autour de 12 axes, notamment l’intelligence artificielle, la santé des femmes et les impacts sociétaux du numérique. Elle a également souligné la création, en novembre 2021, du Laboratoire international associé «Arts, société et mieux-être».

«Nous reconnaissons de part et d’autre, dit-elle, la nécessité de laboratoires innovants qui nous permettent de comprendre l’évolution de notre société à travers l’art.» Dans les quatre dernières années, le partenariat privilégié qui lie les deux établissements a entraîné des retombées directes et mesurables de l’ordre de 4,3 millions de dollars. «Ce succès, souligne Sophie D’Amours, tient à notre capacité à tisser des liens étroits entre les uns et les autres, et au développement de cette confiance entre les directions de nos deux universités et entre les chercheurs.» Selon elle, les prochaines années s’annoncent encore plus riches en idées et en résultats. «Une nouvelle collaboration multidisciplinaire, indique-t-elle, discutée durant la présente mission d’UCA, visera à mieux comprendre le vieillissement et le mieux-être.»

Pour sa part, Jeanick Brisswalter a expliqué que ce partenariat privilégié se fonde sur une philosophie commune de ce que doit être une université du 21siècle, soit un établissement engagé, responsable, ambitieux et exigeant.

«Nos deux universités, poursuit-il, partagent certaines caractéristiques. L’une d’elles est notre profond attachement à l’interdisciplinarité, qui fait que nous sommes en train de créer des objets nouveaux à l’interface des disciplines. Une autre caractéristique est notre volonté d’ouverture sur le monde, ce que nous démontrons par nos activités communes dans le Grand Nord. Notre attachement profond à la valeur humaniste et notre profond souhait de toujours mettre l’étudiant au centre de nos actions sont d’autres caractéristiques communes.» Le président d’UCA a par ailleurs souligné que l’Université Laval constitue une source d’inspiration pour son université. «Nous vivons une période pleine de promesses, affirme-t-il. Notre capacité commune à prendre des risques va nous permettre d’écrire ensemble une nouvelle page.»

Un moteur de développement

En marge de la séance de signature, Jeanick Brisswalter a mentionné une autre caractéristique commune aux deux universités. «Nous considérons, dit-il, que l’université doit être un moteur de développement de son écosystème territorial. Nous avons donc des liens public-privé très forts. L’an dernier, une étude a montré que pour un euro investi dans UCA on générait 6 euros de valeur ajoutée sur notre région, pour un total de 1,9 milliard d’euros pour 2020.»

La création de l’accord de partenariat remonte à 2015. Deux ans plus tard, un accord-cadre était signé. À ce jour, les réalisations conjointes cofinancées comprennent notamment trois chaires de leadership en enseignement et neuf projets de recherche sur le Nord dans le cadre des programmes Sentinelle Nord de l’Université Laval et du programme IDEX d’UCA. Les chaires de leadership portent respectivement sur le design pédagogique, la santé des femmes et l’enseignement des sciences de la santé par simulation. Les projets de recherche transdisciplinaire conjoints portent, entre autres, sur les mécanismes par lesquels les rythmes circadiens et autres influencent la santé métabolique, sur la détection à distance des gaz entrant dans la régulation du climat planétaire et sur les huiles essentielles de plantes nordiques.

«Le bilan est riche à plusieurs niveaux, soutient le président d’UCA. On a produit des connaissances en termes d’innovations pédagogiques et en termes de recherche. Mais au-delà de résultats spécifiques, je dirais que nous nous sommes enrichis mutuellement pour construire une nouvelle forme d’université. Tout cela ne se serait pas fait sans un investissement humain, et je dirais quasiment une complicité entre les équipes. Nous avons construit une relation qui est scientifique, pédagogique, institutionnelle, mais qui est aussi humaine, ce qui est indispensable pour construire une relation sur le long terme.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!