ULaval Nouvelles
Vie universitaire

La campagne «Sans oui, c’est non!» présente une capsule sur la justice réparatrice

La professeure Catherine Rossi y explique les bienfaits d'une nouvelle avenue dans le traitement des situations de violence à caractère sexuel

Dans le cadre de la campagne «Sans oui, c’est non!», le Centre d'intervention et de prévention des violences à caractère sexuel (CIPVACS) a réalisé une capsule vidéo pour faire connaître une nouvelle forme d’intervention visant à traiter les situations de violence à caractère sexuel (VACS). La justice réparatrice – une intervention basée sur l’accompagnement, l’écoute et la bienveillance – est une option supplémentaire pour aider les personnes aux prises avec des situations d’agression ou de harcèlement à caractère sexuel.

Cette capsule met en scène Catherine Rossi, professeure à l’École de travail social et de criminologie et responsable de l’équipe Violence justice des Recherches appliquées et interdisciplinaires sur les violences intimes, familiales et structurelles (RAIV). La spécialiste y explique ce qu’est la justice réparatrice et ce qu’elle peut apporter aux victimes et aux personnes qui les ont agressées.

Le CIPVACS a pour mandat de regrouper sur le campus l’ensemble des services et des ressources disponibles en matière de violence à caractère sexuel dans un endroit connu et facilement accessible. Il collabore également avec différents expertes et experts pour aborder des enjeux liés aux VACS.

La campagne «Sans oui, c'est non!» a pour objectif de sensibiliser la communauté universitaire aux problématiques des violences à caractère sexuel et à l'importance du consentement, à outiller les personnes afin qu’elles réagissent adéquatement lorsqu'elles sont témoins de violence sexuelle ainsi qu’à faire connaître les ressources médicales, légales et psychosociales.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!