ULaval Nouvelles
Arts

Chanter pour apprendre

Les chercheurs Jonathan Bolduc et Pascal Lefebvre publient le deuxième tome de l'ouvrage Des comptines pour apprendre

Par : Matthieu Dessureault

Après avoir remporté un franc succès avec leur premier livre-CD, publié aux Éditions Passe-Temps en 2017, Jonathan Bolduc, professeur à la Faculté de musique de l'Université Laval, et Pascal Lefebvre, professeur en orthophonie à l'Université Laurentienne, refont équipe pour proposer Des comptines pour apprendre, tome 2.

Cet ouvrage, comme le précédent, est destiné aux parents, aux éducateurs, aux enseignants, aux orthopédagogues, aux orthophonistes, bref à tous ceux qui travaillent de près avec les enfants d'âge préscolaire. «Plusieurs raisons nous ont incitées à réaliser un deuxième tome de notre série. En plus de stimuler les habiletés musicales, langagières et les fonctions exécutives des enfants, nous voulions aussi encourager le développement affectif des petits», explique Jonathan Bolduc.

C'est connu: la musique joue un rôle important sur le développement des enfants. Au laboratoire Mus-Alpha, qu'il dirige, Jonathan Bolduc étudie les effets de l'éducation musicale sur la réussite scolaire et l'éveil à l'écrit, à la lecture, à l'écriture et aux mathématiques.

Offert en format numérique, ce deuxième tome présente 20 comptines qui mettent en scène des personnages rigolos, notamment Bazipaline la lutine, Tik le robot, Nabou la vampire, Rouf le yéti, Sétana la princesse, Chipouille l'espionne et Balibabou le bonhomme de neige. «Ces personnages fantastiques et imaginaires amènent l'enfant à appréhender de façon ludique le monde dans lequel il grandit. Que ce soit pour alléger ses craintes, le protéger ou le faire rire, ils servent d'amorce à la découverte de la réalité», ajoute le professeur Bolduc.

Chaque comptine est disponible en trois versions: une version originale avec les paroles, une version rythmique ralentie et une autre a tempo. Pour ce qui est des paroles, on retrouve des mots à une et à plusieurs syllabes, des mots qui riment et des mots qui débutent par le même son. Chaque comptine contient aussi un verbe inventé, ce qui permet aux enfants de s'amuser à deviner le sens de ce mot qui n'existe pas.

En plus des textes des comptines, le livre numérique comprend des illustrations et des idées d'activités pédagogiques à réaliser avec l'enfant. Le tout a été créé avec la collaboration de nombreux spécialistes en musique et en éducation.

Pour Jonathan Bolduc, il est essentiel de marier plaisir et apprentissage pour le développement des tout-petits. «L'enfant apprend en explorant, en jouant, en se questionnant et en faisant des découvertes. L'expérience ludique est à la base de tous les apprentissages à l'éducation préscolaire. Pour nous, il est essentiel d'offrir des occasions diversifiées d'apprentissage, et ce, toujours dans le plaisir. Les comptines s'y prêtent à merveille. En particulier, on remarque de grands progrès chez les enfants qui ont des difficultés langagières. Par le rythme, ils s'initient autrement au langage. Ils apprennent à segmenter des mots sans s'en rendre compte. Il faut miser sur une éducation à la petite enfance où l'enfant apprend à son rythme dans un environnement bienveillant», conclut le professeur.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!