ULaval Nouvelles
Recherche

Une bactérie nommée en l'honneur de Michel G. Bergeron

Le geste est un coup de chapeau des chercheurs Maurice Boissinot et Rabeea F. Omar à leur mentor

Michel G. Bergeron, professeur à la Faculté de médecine et fondateur du Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval
Michel G. Bergeron, professeur à la Faculté de médecine et fondateur du Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval

Le fondateur du Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval, Michel G. Bergeron, a maintenant une bactérie nommée en son honneur. Un article publié dans l'International Journal of Systematic and Evolutionnary Microbiology vient d'officialiser la chose.

Découverte en 2014 lors d'une étude portant sur le microbiote vaginal, cette bactérie a fait l'objet d'une première description en 2016 dans Microbiology Resource Announcements. Le séquençage de son génome avait alors révélé qu'elle était très éloignée de toutes les bactéries précédemment décrites. Les chercheurs ont constaté qu'il s'agissait non seulement d'une nouvelle espèce, mais que ses singularités justifiaient la création d'un nouveau genre bactérien dont elle devenait le premier membre.

Cette bactérie a été nommée Criibacterium bergeronii, à la suggestion de Maurice Boissinot et Rabeea F. Omar, deux chercheurs du Centre de recherche en infectiologie qui ont eu le professeur Bergeron comme mentor et qui ont participé à la découverte de la bactérie.

Pour le moment, on ignore si cette bactérie est inoffensive ou si elle cause des infections chez l'humain. La description détaillée de Criibacterium bergeronii facilitera désormais sa détection dans des échantillons cliniques, ce qui permettra d'apporter réponse à cette question.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!