ULaval Nouvelles
Vie universitaire

Je bouge, donc je pense!

Grâce à une collaboration entre une étudiante aux cycles supérieurs et des experts de l'Université Laval, l’équipe de Mon équilibre UL lance le Guide des réunions actives

Par : Claudine Magny

Alors qu’elle réfléchit pour déterminer le sujet de son projet de maîtrise en kinésiologie, Valérie croise à quelques reprises son professeur Angelo Tremblay sur la piste de jogging intérieure du PEPS. Au fil de leurs discussions, ils arrivent à l’idée suivante: tester l’incidence et l’efficacité des rencontres actives.

Mais qu’est-ce au juste une réunion active? Une réunion active peut s’effectuer sous diverses formes: en marchant, en pédalant (sur un vélo stationnaire) ou en courant. La forme de la réunion dépendra du nombre de participants, de sa durée, de ses objectifs, des besoins de l’organisation, mais surtout des ressources disponibles. 

Bref, sans trop le savoir, Valérie met déjà en application les résultats de son mémoire à venir…

«Il y avait des professeurs qui se rencontraient sur la piste de jogging pour faire des réunions spontanées. Donc, tout en joggant, ils en profitaient pour mettre à jour des dossiers, pour parler de leurs projets, etc. Moi, ce qui m’intéressait, c’était d’étudier la faisabilité et l’efficacité de cette approche-là», remarque Valérie.

Son projet de recherche est alors lancé: 7 équipes, composées au total de 30 employés de l’Université Laval, y ont participé. La jeune chercheuse tenait à ce que tout se passe en contexte réel, soit lors de «vraies» réunions, afin de bien observer et de bien analyser les rencontres actives dans la réalité des milieux de travail. Les équipes étaient évaluées lors de deux types de rencontres : en position assise et sur un vélo. L'attention, la concentration, la fatigue et la fréquence cardiaque étaient notées.

Or, les résultats les ont impressionnés.

«On a constaté que les gens étaient tout aussi concentrés et attentifs lorsqu'ils étaient en vélo qu’en position assise, indique l'étudiante. Il y a même plus: lorsque les employés pédalaient pendant la réunion, ils disaient ressentir une fatigue moins importante après la rencontre et soulignaient que cela générait même un effet relaxant quelques heures plus tard. Toutefois, ce qui s'est avéré le plus intéressant, ça a été de constater que les participants étaient significativement moins stressés lors d'une réunion active. Probablement en raison de l’effet de nouveauté. Aussi parce que le fait de pédaler avec ses collègues et son patron, en pleine réunion, ça crée une ambiance spéciale!», dit en souriant Valérie Hervieux.

Les résultats d'études récentes sur le même sujet ont aussi révélé qu’une grande quantité d’activité physique «pourrait atténuer, voire éliminer, les risques associés à la position assise prolongée et ininterrompue», peut-on lire dans le Guide des réunions actives, lancé tout récemment par l’équipe de Mon équilibre UL. À la recherche et à la rédaction scientifique de ce guide, on retrouve bien sûr l’étudiante Valérie Hervieux, supervisée dans cette tâche par Angelo Tremblay, professeur à la Chaire de recherche du Canada en environnement et bilan énergétique de la Faculté de médecine.

«Remplacer la position assise par de l’activité physique d’intensité faible à modérée, ou tout simplement l’interrompre en se levant régulièrement de sa chaise pour faire quelques pas ou étirements, est considéré comme une stratégie très prometteuse pour prévenir les maladies cardiovasculaires et le risque de mortalité prématurée. Les scientifiques s’entendent effectivement sur l’importance de promouvoir l’activité physique, mais également sur le besoin d’intervenir sur les comportements sédentaires, et ce, particulièrement dans les milieux de travail», peut-on aussi lire dans le document.

Participer à une réunion tout en marchant à l'extérieur, ou encore faire une simple pause, nous éloigne de la sédentarité et dynamise notre journée!

Le Guide des réunions actives

Cet outil, très accessible, concis et fort agréable à consulter, est destiné à tout employé ou à tout dirigeant qui souhaite mettre en pratique des gestes qui lui permettront de réduire les comportements sédentaires et d’augmenter l’activité physique au cours d’une journée de travail, et ce, quels que soient le contexte et la forme physique des participants... et qu'il y ait ou pas la présence d'équipements!

«Pourquoi devrais-je hésiter à aller marcher dehors par une belle journée ensoleillée, que je sois chez moi ou sur le campus, pour faire une brève rencontre avec une collègue, plutôt que de rester assise à mon bureau? », demande Julie Turgeon de l'équipe de Mon équilibre UL, le programme de promotion des saines habitudes de vie de l'Université Laval, qui signe la coordination de ce projet.

Comme le souligne Valérie Hervieux, il est clair que le regard des autres joue beaucoup dans cette nouvelle façon d’adapter son boulot. «Les gens craignent d’être jugés, se disant qu’ils vont donner l’impression de ne pas travailler lorsqu’ils bougent. Or, nous l’avons bien démontré, c’est tout à fait possible d’être actifs, attentifs et concentrés en même temps. Compte tenu du contexte de crise sanitaire, nous sommes plusieurs à travailler à la maison. Il s'agit d'une excellente occasion de se lancer, dans le confort de son chez-soi, dans les rencontres actives!», révèle Valérie Hervieux.

Conseils pratiques et astuces!

Voici quelques exemples de conseils proposés dans le Guide. D'autres portant sur l’équipement et sa disposition sont également présentés.

  • Le nombre de participants

Lorsque la réunion se fait en marchant (à l’extérieur ou à l’intérieur), il est préférable d’être au maximum 5 personnes. Moins il y a de participants à la réunion, plus c’est facile de s’entendre et d’échanger en se déplaçant. Il est possible de faire des sous-groupes pour certaines parties de la réunion qui ne concerneraient que quelques personnes. Par exemple, si la dernière partie d’une réunion ne concerne que deux personnes, celles-ci peuvent terminer la réunion en marchant ensemble. 

  • Le trajet

Si vous faites votre réunion en marchant ou en courant à l’extérieur, prévoyez votre trajet en fonction de la durée de la réunion. En sachant à l’avance où vous irez, vous éviterez de prendre du temps pendant la réunion pour déterminer votre trajet. Prévoyez également des trajets adaptés à la réalité de tous les participants (ex.: trajets aménagés avec des rampes d’accès) afin que l’activité soit accessible à tous.

  • Prise de notes

Comme il est difficile de prendre des notes en marchant ou en pédalant, il sera nécessaire de faire un compte rendu immédiatement après la réunion afin de retenir ce qui est important. Certaines applications pour téléphone intelligent permettent l’enregistrement et la transcription de notes vocales, en plus d'offrir d’autres fonctions utiles à la gestion d’une réunion : Notes, Beenote (développée au Québec), Reason 8  (offerte en anglais uniquement), etc. Parmi les applications de ce genre  pour les ordinateurs offertes gratuitement, on retrouve Noted et Audio Recorder – Voice Notes.

Utiliser le ballon suisse à titre de chaise, se dégourdir simplement les jambes, s’étirer, ou encore se détendre, sont autant d'exemples de pauses très simples à faire et... actives!

Et pourquoi pas des pauses actives aussi?

Aller prendre une marche à l’extérieur, utiliser le ballon suisse, se dégourdir simplement les jambes, s’étirer, ou encore se détendre, sont autant d’exemples de pauses actives qui permettent d’interrompre et de réduire le temps passé en position assise. De plus, elles nécessitent peu ou pas de matériel ou d’équipement.

Un guide et son succès

Un article portant sur le Guide ainsi que sur le mémoire de Valérie Hervieux a paru récemment dans la prestigieuse revue Applied Ergonomics. De plus, l’étudiante – maintenant candidate au doctorat en management – travaille actuellement au Centre d’expertise en gestion de la santé et de la sécurité du travail de la Faculté des sciences de l’administration et réalisera sous peu un webinaire (1er juin) sur le Guide, à la demande de Groupe entreprises en santé, qui a pour principal objectif de réunir les connaissances et les compétences pour faire progresser les milieux de travail en matière de santé et de mieux-être.

Un pense-bête pour dynamiser sa journée!

Afin de repousser la sédentarité et de vous encourager à bouger, l’équipe de Mon équilibre UL a créé 4 simples et jolis visuels accrocheurs à coller sur votre écran d’ordinateur, au bureau ou à la maison, près de la machine à café ou encore dans la salle de réunion. Disponibles sur le site de Mon équilibre UL, ils peuvent être téléchargés, puis imprimés. «Au bout du compte, ce qu’il faut retenir, c’est que pour avoir une journée moins sédentaire, il suffit de dynamiser sa journée! Et comme le dit souvent lors de ses conférences Angelo Tremblay, sommité en activité physique: “Faire la vaisselle, c’est aussi bon pour la santé!”», conclut Valérie Hervieux.

L’équipe de Mon équilibre UL a créé 4 simples et jolis visuels accrocheurs à coller sur votre écran d’ordinateur, au bureau ou à la maison, près de la machine à café ou encore dans la salle de réunion. Disponibles sur le site de Mon équilibre UL, ils peuvent être téléchargés, puis imprimés!

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!